Pyre Of The Black Heart – Marko Hietala

Marko Hietala n’est pas un inconnu de la scène metal. Bassiste et backing vocal de Nightwish, Northern Kings et de Tarot, il a souhaité lancer son projet perso, dont voici le second album : Pyre Of The Black Heart. Reprenant une mabiance puissante, metal mais pourtant poétique, le chanteur va nous entraîner dans son univers aux multiples couleurs.

Stones ouvre les hostilités de belle manière : une guitare acoustique juste impeccable en ouverture, suivie d’une voix un peu rude comme on aime. Clairement on est face à du très bon, et ce refrain ne va pas nous faire dire le contraire. Un pur bijou qui dans ces aspects grandiloquents n’est pas sans rappeler Nightwish. En tous cas c’est un départ de grande qualité. La ballade The Voice Of My Father vient ensuite nous emplir les oreilles. Juste magnifique de bout en bout, c’est certain. Marko Hietala a su s’entourer de bons musiciens pour cet album :  Anssi Nykänen à la batterie, Vili Ollila aux claviers etTuomas Wäinölä à la guitare. Chacun tient son rôle de belle manière sur ces chansons et cela se ressent. Star, Sand and Shadow propose un sample en 8 bit assez sympa donnant une impression spatiale, presque électro, avant que la guitare et la basse ne viennent s’ajouter. Une piste au final assez étrange mais qui passe plutôt bien, avec un refrain très années 80. Dead God’s Son revient au côté épique et jouissif de la musique que peut produire Hietala. Exceptionnel de bout en bout. For You qui vient ensuite apporter un peu de lourdeur et d’émotion bienvenues au sein de l’album. La gravité de la musique est juste très bien gérée par le groupe et tout passe de manière fluide dans l’oreille.

I Am The Way va devenir un classique des ballades, avec ce combo piano-voix qui passe très bien en introduction, avant que l’on ne prenne vraiment notre envol sur la suite du morceau. Les instrumentaux sont juste magnifiques de bout en bout. Runner Of The Railways parvient à mixer de manière surprenante une ambiance un peu folk, avec un côté rock années 70 et c’est terriblement agréable ! Death March For Freedom par contre se fait plus cérémoniel avec une guitare sombre et intense, avec une petite mélodie entêtante et une batterie assez militaire. I Dream propose une ambiance onirique, tandis que Truth Shall Set You Free garde un aspect ballade finlandaise dans des fjords magnifiques qui est vraiment de toute beauté, emplie de majesté.

Marko Hietala nous propose ici un album dense, intense, bien construit et encore mieux exécuté. Franchement je n’ai rien trouvé à redire de bout en bout tout est impeccable donc si vous aimez le metal mélodique, épique et bien fait alors jetez-vous sur ce Pyre Of The Black Heart, il le mérite amplement…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *