Dance With The Devil – Burning Witches

Le moins que l’on puisse dire c’est que les suisses de Burning Witches font dans l’efficacité. Après Hexenhammer en 2018 et l’EP Wings Of Steel en début d’année, voici qu’elles sortent un nouvel album, Dance With The Devil. Changement de chanteuse oblige il fallait donc rassurer les fans en sortant quelque chose rapidement. Et comme nous l’avait expliqué Lala, batteuse du groupe, elles ne sont pas là pour chômer. Allez, c’est parti pour une petite danse avec le Diable !

Prenons quelques secondes pour nous arrêter sur la pochette que personnellement je trouve kitchissime. Classique et presque trop surfaite, mais je dois reconnaître qu’elle est totalement dans le genre. The Incantation fait office de mise en ambiance pur l’auditeur avec une petite mélodie de guitare et des voix étranges, ensorcelantes. Puis on retrouve le heavy extrêmement classique du groupe immédiatement après avec Lucid Nightmare. Batterie puissante et énergique, guitares intenses et voix poussant dans les aigus. On est bien face à du heavy années 80 des plus classiques. Et cela fonctionne car on sent que le groupe croit à ce qu’il fait et a du talent à revendre. Dance With The Devil maintient la recette avec une énergie franchement communicative. Clairement on sent les influences des groupes comme Judas Priest, mais cela passe vraiment bien à l’oreille… Et ce n’est pas Wings Of Steel, déjà chroniqué au moment de la sortie de l’EP du même nom, qui va me faire dire le contraire. Je vous renvoie à ma chronique de l’époque pour en savoir plus. Le reste de l’album est clairement à l’avenant avec du gros heavy.

Qu’il s’agisse de Six Feet Underground, The Sisters Of Fate ou encore Threefold Return sont des classiques que personnellement j’ai entendu des dizaines de fois, mais qui n’en restent pas moins jouissives. L’album se conclue avec un featuring avec Ross The Boss et Michael Lepond, preuve que le groupe prend de l’ampleur et déploie ses ailes d’acier !

Dance With The Devil est donc un très bon album de heavy classique. Oui il n’y a pas grand-chose de nouveau en effet, mais ce qui est fait ici l’est avec un talent indéniable et une volonté de proposer du bon son à leurs fans. Burning Witches y parvient et nous donne donc une douzaine de titres impeccablement composés et réalisés. Fans de heavy n’hésitez pas une seconde !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *