Le groupe originaire de Göteborg est de retour sur le devant de la scène avec un nouvel album, Manifest, le sixième en dix ans, qui sort le 2 octobre. Mêlant pop et metal le groupe est souvent décrié, mais il continue à faire partie de mes pêchés coupables. Les derniers albums, Helix et Maximalism m’avaient un peu déçu le groupe prenant une orientation résolument plus, voire trop, pop pour moi. Manifest signera-t-il la fin du virage pour le groupe ?

Fearless entame les hostilités avec un sample électro, puis les instruments viennent prendre leur part à l’ensemble. On retrouve un Amaranthe très très pop, le chant alternant entre les trois vocalistes avec toujours autant d’efficacité. Comme à leur habitude le refrain est très entraînant, du Amaranthe pur jus. Make It Better ne va pas non plus déparer même si l’on sent quelque chose de plus metal dans les riffs. On retrouve un peu le groupe de l’époque de The Nexus, et cela pour mon plus grand plaisir. Scream My Name propose une introduction plus électro, le tout sur un rythme rapide, avec une efficacité juste impeccable. Viral marque une fois de plus un virage plus metal au niveau du son de la batterie et de la guitare d’Olof. Sélectionnée comme premier clip pour cet album, elle est finalement très simple mais toujours aussi jouissive, l’utilisation des trois niveaux de chant étant poussée à son paroxysme. Cela fonctionne, et très bien même ! Adrenaline continue dans la même veine et de nouveau le charme opère. On passe ensuite à Strong et son clavier en intro qui vient ajouter à la beauté de cette ballade puissante, mettant en avant la voix d’Elize.

The Game retrouve un rythme plus entraînant, plus efficace, mais toujours aussi bon dans les oreilles. Il n’y a rien de mieux que du Amaranthe pour mettre de la patate dès le matin ! Cristalline est une joli ballade mettant en avant les voix d’Elize et de Nils. Sympathique bien que très classique. Archangel revient à des choses plus efficaces avec une batterie puissante, une guitare bien senti des vocals réussis. Boom!1 dégage un petit côté metalcore et met clairement les feux sur Enrik Englund. Une piste bien sympathique. Die And Wake Up propose des rythmiques inattendues mais néanmoins intéressantes, mettant en avant un côté plus brut, plus metal. Do Or Die finit l’ensemble de belle façon avec une dernière piste particulièrement prenante et efficace.

Ce nouvel album revient un peu aux sources, se faisant un peu plus metal que les deux précédents, le groupe cherchant visiblement à concilier ses deux publics. Toujours aussi pêchu et bien composée, la musique du groupe m’a franchement séduit de nouveau. Et bon point pour eux : ils assurent également sur scène, ce qui ne gâche rien !

Thomas Riquet

Thomas Riquet

Passionné de littératures de l'imaginaire il cherche à faire partager sa passion au plus grand nombre à travers ses chroniques et le site. Depuis 2011 il est également anthologiste et directeur de la collection Reflets d'Ailleurs (Fantasy) des Editions Asgard, sous son vrai nom. Ce faisant il assure également la direction littéraire d'anthologie lorsque tous ses boulots lui en laissent le temps, ce qui arrive trop rarement à son goût..

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *