Fans de hardcore, voici le retour des parisiens de Forest In Blood. Après l’excellent Pirates, voici venir Haut et Court, et très clairement la thématique de la piraterie va rester à l’ordre du jour, ainsi que nous l’a expliqué Elie, chanteur du groupe. Un album de dix titres, assez court puisqu’il ne dure que vingt-neuf minutes, mais percutant comme on aime !

C’est Repression qui ouvre le bal, de manière puissante tout d’abord, avant un déferlement de violence sur Stay On Course. Des guitares omniprésentes, une batterie parfaitement maîtrisée, un chant brutal à souhaits. Très clairement les pirates sont de retour pour nous en mettre plein les oreilles ! Black Skull nous invite par une mélodie de guitare entêtante à entrer dans la course, puis tout redémarre. On retrouve néanmoins une mélodie de guitare vraiment prenante de bout en bout du morceau. Real Games of Gallows augmente encore le tempo et nous envoie un son puissant en pleine face. Petite transition avec Echafaud et ses « Vive la liberté » crié sur fond de trappes de pendaison qui s’ouvre. On est clairement dans l’ambiance !

La reprise sur Haut et Court est prenante, rapide et brutale. On retrouve d’ailleurs cette fois un chant en français. Never Surrender illustre parfaitement son titre : uptempo, intense, le groupe ne nous laisse très clairement aucune pause. Liquor Of Tears reste dans la même veine et continue à nous envoyer des riffs de guitare agressifs, avec toujours ce rythme omniprésent grâce à la batterie et à la basse. Petite transition avec Resistance puis Reign In Rum conclue l’album avec efficacité. Du hardcore comme on l’aime, très clairement.

Haut et Court est un très très bon album de hardcore. Au-delà de la brutalité de la musique Forest In Blood parvient à y intégrer des mélodies vraiment intéressantes qui ajoutent encore à la qualité de l’ensemble. Les fans vont adorer !

Thomas Riquet

Thomas Riquet

Passionné de littératures de l'imaginaire il cherche à faire partager sa passion au plus grand nombre à travers ses chroniques et le site. Depuis 2011 il est également anthologiste et directeur de la collection Reflets d'Ailleurs (Fantasy) des Editions Asgard, sous son vrai nom. Ce faisant il assure également la direction littéraire d'anthologie lorsque tous ses boulots lui en laissent le temps, ce qui arrive trop rarement à son goût..

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *