Yonaka + The Ninth Wave – Backstage by the mill – 18/05/2019

Direction Paris et son  O’Sullivans Backstage dans le quartier de Pigalle.

Malheureusement pris dans de sérieux bouchons en ce samedi, je manque Tillie et une bonne partie de The Ninth Wave, je découvre ce dernier groupe sur leurs 3 derniers morceaux. Écossais et originaires de Glasgow, ils proposent une musique très 80’s aux sonorités Cold Wave et marquée par la voix du chanteur Haydn Park-Patterson. On sent déjà beaucoup de maturité dans ce groupe. Sur le morceau qui clôt leur set, le frontman s’accorde un petit bain de foule.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Changement de plateau. Je remarque une salle peu remplie et un public assez jeune en fait dans les premiers rangs. Les Yonaka sont du Royaume-Uni également mais cette fois-ci du sud, ils viennent de Brighton. Le concert commence à l’heure pour un set de 13 chansons : Bad Company, Ignorance, Creature, Lose our heads, Own Worst Enemy, Death by love, Punch Bag, Don’t Wait ‘til Tomorrow, Guilty (for your love), Rockstar, FWTB, Teach me to Fight, Fired Up. Dès les premières notes de Bad Company, les fans sont emportés par leur musique et j’avoue que le groupe réussi à s’emparer de moi aussi. Je n’avais entendu que Lose our heads mais tous leurs titres sont déjà des hits. Le groupe est très énergique et communique cette ferveur. Le son est bon, bien équilibré et permet de profiter pleinement de la voix claire de la charismatique chanteuse Theresa Jarvis. Le guitariste George Edwards obtient un son très aérien avec ses effets mais sait alterner entre arpèges et riffs plus lourds. La section rythmique composée de Alex Crosby à la basse et Robert Manson à la batterie est très efficace.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Petite douceur dans ce monde de brutes avec un morceau acoustique pour un duo guitare/voix sur le titre For Your Love. Puis les 4 musiciens repartent de plus belle. Sur le final, Fired Up, les fans s’enflamment et s’invitent sur les planches du O’Sullivan Backstage pour terminer le show avec le groupe (qui ne jouera pas de rappel). Par la qualité de leur prestation et de leurs compositions, ce groupe impressionnant seulement formé en 2015 a un avenir très prometteur.

Merci à Alias Production et au O’Sullivans Backstage By the Mill pour ce très bon concert.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *