Accueil / Reports / Concerts / Oomph! + Heldmaschine -La Machine du Moulin rouge – 20/03/2019
Bannière Institut de la Musique

Oomph! + Heldmaschine -La Machine du Moulin rouge – 20/03/2019

Et si on allait voir un concert ? En voilà une bonne idée ! Ce soir c’est ambiance Électro à La Machine du Moulin Rouge, avec un peu de Metal dedans et un peu de Goth, et puis du Rock aussi! 

Je découvre complètement Heldsmaschine, comme 90% des spectateurs ci-présents je pense. Et en fait, ça s’écoute plutôt bien et ça se regarde avec des grands yeux ! Parce que le quintet envoie du gros son pendant une petite heure, ce qui me permet de découvrir cette étrange formation aux allures de New Wave Industrielle.
Le frontman est souriant et n’hésite jamais, quand il le peut, à créer une vraie relation avec son public en discutant avec ou en se laissant entraîner dans un slam, histoire de bien marquer les esprits ! Il avouera toutefois que ce n’était peut-être pas une si bonne idée que ça mais il ne regrette pas.


Le set est coloré et dynamique (je crois que tous les effets de lumières possible et inimaginable ont été exploités !). Je pense que ce premier show français de Heldsmachine restera dans les mémoires, d’autant plus que si cette tournée, intitulée « Im Fadenkreuz », a débuté début février en Allemagne, elle n’est pour autant pas encore terminée. C’est donc temps, chers lecteurs, d’aller les découvrir en live !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Voici donc pour nous ce soir, un line-up ultra motivé pour faire trembler les murs, le plancher et le plafond de notre bonne vieille Machine. Je vous rassure de suite, elle a bel et bien survécu aux deux heures de show explosif du groupe allemand !
Mais alors, que s’est-il passé pendant tout ce temps ?

Et bien pour commencer, nous avons eu le charismatique Dero qui n’a jamais lâché son micro durant tout le show, alternant chant et (courts) échanges avec son auditoire. Il explique aussi qu’il est heureux d’être de retour à Paris, notamment sur la scène de La Machine du Moulin Rouge ! En effet, le premier concert parisien donné par Oomph! a eu lieu à la Loco’ il y a presque 20 ans maintenant (Ça nous rajeunit pas !). Les cinq musiciens qui l’accompagnent sont surchauffés et semblent tout à fait motivés à donner le maximum de leur énergie et de leur bonne humeur aux fans parisiens.

La setlist jouée ce soir est relativement complète. Elle alterne quelques morceaux du nouvel album et des plus anciens, réarrangés pour certains, ce qui donne une petite touche de modernité à ces titres, devenus cultes avec le temps. Ne me demandez pas quels morceaux, je serais tristement incapable de vous les énumérer. Le batteur fou s’en donne à cœur joie pour donner la mesure et semble au bout de sa vie à la fin du show. Je pense même qu’il a dû fondre de chaleur dans les loges après sa prestation, superbement exécutée par ailleurs.

Ce diaporama nécessite JavaScript.


Et parce qu’on est un public gentil, surtout grands amateurs ou fans de Oomph!, ils nous offrent un court rappel de 2 morceaux pour clôturer en bonne et due forme ce set magnifiquement orchestré par Sherep Booking.

 

Eldricht Tales

A propos de Izzy

C’est l’histoire d’une fille qui n’a pas toute sa tête… Passionnée d’arts graphiques et de littérature fantastique, issue de diverses formations artistiques et amoureuse de la musique depuis belle lurette, elle cherche à faire partager ses passions à travers des productions de concerts. C’est ainsi qu’en 2012 elle crée une association de production de concerts indépendante sur la capitale, Extrême Factory. En parallèle, elle est chroniqueuse pour différents webzines musicaux et commence ainsi une carrière de schizophrène mélomane.

Lisez aussi

The Death South- Le Trianon – 11/04/2019

Matthew Logan Vasquez – Le Trianon – 11/04/2019

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *