Zero Gravity (Rebirth and Evolution) – Turilli / Lione Rhapsody

Rhapsody of Fire a vu de nombreux membres aller et venir au fil de l’histoire du groupe et ce n’est pas anormal de retrouver deux des plus importants d’entre eux : Fabio Lione et Lucas Turilli. Les deux se réunissent en décembre 2018 avec autour d’eux Alex Holzwarth, Patrice Guers et Dominique Leurquin. Une belle brochette de musiciens pour un projet qui s’annonce en tous points épique. Et déjà un premier album, sorti début juillet, vient marquer la réunion de ces talents : Zero Gravity (Rebirth and Evolution). Et attention les yeux car cela dépote clairement ! Financé par crowdfunding cet album de dix pistes se cacher derrière une pochette absolument magnifique. Mais entrons plus avant dans cet univers !

C’est Phoenix Rising qui ouvre les hostilités de manière proprement épique. Une excellente mise en bouche démontrant à la fois les talents de composition mais également de réalisation musicale du tout nouveau combo. Et ce n’est pas D.N.A. (Demons And Angels), qui nous propose l’incursion vocale d’Elyze Ryd au chant qui me fera mentir. Et sa voix apporte une touche supplémentaire et se mêle merveilleusement bien à celle de Fabio Lione pour une chanson énergique et prenante. On continue avec la beauté du power symphonique et l’excellente chanson Zero Gravity. Un chant lyrique pour ouvrir puis une musique épique vient se mettre en place tandis que Lione fait le job de belle manière. Le refrain passe d’ailleurs parfaitement sur cette piste. Fast Radio Burst commence avec un son de radio assez surprenant avant que les instruments ne viennent prendre le dessus, tandis qu’un léger grésillement se fait entendre tout au long du morceau, comme si il passait sur une radio endommagée. Decoding The Multiverse reste dans la même veine et propose un son énergique, aux dimensions épiques et prenantes.

Le reste de l’album est à l’avenant avec ensuite Origins qui nous sert de transition instrumentale et chorale avant l’excellent Multidimensional. Celui-ci débute avec un son électronique bien vite remplacé par la puissance de la batterie et des guitares. La puissance revient ensuite sur le devant de la scène et nous en met plein les oreilles. Amata Immortale offre la part belle côté lyrique de la musique du groupe et surtout à la voix de Fabio Lione. Personnellement j’ai trouvé ça magnifique. I Am revient à quelque chose de plus énergique, avec notamment le featuring de Mark Basile. Encore une piste épique comme on les aime ! Et c’est à Arcanum (Da Vinci’s Enigma) que revient la lourde tâche de conclure l’album, ce qu’il fait très bien d’ailleurs sur plus de six minutes. Un bel exemple final des qualités de composition du groupe tant on ressent la complexité de tous les éléments mis bout à bout.

Avec ce Zero Gravity, ce nouveau combo pose clairement les bases : ils vont jouer dans la même veine que Rhapsody of Fire mais sont au moins aussi bons et donc les fans devraient donc avoir double-dose ! De quoi les ravir en fait. En tous cas pour moi cela a fonctionné à merveille de bout en bout…

Zero Gravity (Rebirth and Evolution)
Turilli / Lione Rhapsody
Nuclear Blast
2019

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *