The Great War – Sabaton

Chaque sortie d’un nouvel album de Sabaton est un peu un événement en lui-même. Se perfectionnant toujours plus dans leur composition et la réalisation de leurs albums, on peut dire que le groupe suédois a réussi ici sa pièce maîtresse ! The Last Stand était déjà excellent, mais The Great War pousse encore plus loin le talent du groupe. Ces onze morceaux tournent exclusivement autour de la Première Guerre Mondiale, et personnellement c’est pour moi l’un des meilleurs albums de 2019. Mais entrons plus avant dans les tranchées proposées par le groupe.

The Future of Warfare sert d’introduction et de mise en place pour groupe avec une ambiance grave, les guitares se faisant plus lourdes qu’habituellement. Ce ton plus pesant va bien au groupe, sachant qu’il s’offre la possibilité de donner un côté épique à l’ensemble à travers le refrain. Seven Pillars of Wisdom vient ensuite et reprend sensiblement la recette habituelle du groupe : guitares rapides, chant puissant, bref la recette d’une chanson guerrière s’il en est. 82nd All The Way est un morceau bâti comme les classiques de Sabaton : puissant, rythmé, et Joachim nous racontant une histoire héroïque. Et cela fonctionne parfaitement en tous cas, notamment pour ce refrain proprement épique. On arrive ensuite à l’une de mes chansons préférées de l’album : The Attack of The Dead Men. Débutant de manière puissante, mais avec des sons étranges derrière, comme des klaxons, le débit de chant se fait ensuite rapide. Puis ce refrain absolument génial vient nous emporter. C’est bien du Sabaton, mais en même temps ils ont su ici se renouveler et nous proposer une chanson sortant de leurs standards, ce qui est un pur plaisir ! Devil Dogs revient à des choses plus classiques mais l’on sent bien que le groupe a pris en maturité sur cet album : tout semble plus affirmé, plus posé, comme si les musiciens obtenaient exactement le résultat souhaité. On en vient ensuite à une autre chanson qui sort Sabaton de ses bases : The Red Baron. Une introduction au clavier, sombre et germanique, puis ensuite une chanson très allègre, avec des envolées sur le refrain absolument excellentes.

L’une des choses à noter sur cet album est que le groupe fait une nouvelle fois usage de chœurs bien évidemment, mais le fait encore mieux qu’avant, renforçant réellement leur musique par ce biais. Great War vient ensuite nous en mettre plein les oreilles en donnant un côté réellement épique à l’ensemble du son de Sabaton. Il se dégage de cette chanson une certaine solennité, une gravité que l’on ne connaissait pas vraiment au groupe avant. A Ghost In The Trenches revient au classique énergique, puissant et épique de Sabaton. Fields of Verdun reste dans le même registre également. La palme de la surprise revient à The End of The War to End All Wars qui offre une solennité et une intensité émotionnelle vraiment prenante. Alors que l’on est plus habitué à un Sabaton joyeux et épique on se retrouve face à un morceau immersif, épique également mais d’une autre façon. La conclusion avec In Flander’s Field et son chœur d’église surprend également beaucoup. Cet adieu choral aux soldats de la Première Guerre, initialement poème écrit par John McCrae en 1915, délivre une émotion du plus bel effet et conclue à merveille cet album.

The Great War est à mon sens le meilleur album de Sabaton, le groupe parvenant à se renouveler mais surtout à ne pas exagérer la Première Guerre Mondiale dans ses chansons. Ils montrent bien entendu les hauts-faits épiques qui s’y sont déroulés, mais également l’horreur et l’émotion. En cela la jaquette correspond parfaitement à ce que l’on retrouve sur les pistes. Jusqu’où iront les suédois maintenant ? Car faire mieux que cela, soyons francs, sera très très dur !

The Great War
Sabaton
Nuclear Blast
2019

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *