Rhizomes of Insanity — Fractal Universe

Formé fin 2014 à Nancy, Fractal universe est un groupe de Death metal technique / progressif composé de quatre membres : Vince Wilquin à la guitare et au chant, Hugo Florimond à la guitare, Valentin Pelletier à la basse et Clément Denys à la batterie. Le groupe sort son premier EP, Boundaries of reality en 2015. Le deuxieme bébé, Rhizomes of Insanity, est paru en avril dernier chez Metal Blade Records. Préparez vos oreilles, niveau musique, ca rigole pas en Lorraine!

Oneiric Realisations démarre cet album sur les chapeaux de roues : le chant est riche en terme de variations. Le côté progressif tend vers du melo death et c’est pas dégueu. De bon passages mélodiques et des solos de guitares. Un bon titre qui met bien en jambes. Flashes of Potentialities est un titre plus calme d’une certaine manière plus mélodieux aussi, je l’aime beaucoup justement par ce cote groovy qui reste un long moment et en fait un morceau agréable à écouter. Concernant Rising Oblivion, il est important que j’apporte un complément d’infos. Cet album a une thématique, celle de la folie, et, cerise sur la gâteau, ces messieurs sont plutôt férus de philosophie. Pour en revenir au morceau, il me semble que musicalement, on perçoit bien le côté décadent, un semblant de malaise, léger, mais bien présent. Les guitares tissent des mélodies qui mettent bien valeur l’idée de folie. Le tout soutenu par la voix impeccable du chanteur.

A Reality to Foreclose se pose dans le prolongement du titre précédent mais avec des guitares plus saturées. Les riffs et solos sont vraiment bien faits. C’est un titre très prenant, que j’aime beaucoup écouter avec toutes ses ruptures de rythme. Masterpiece’s Parallelism est beaucoup plus death et ca fait du bien aux oreilles. J’ose même pas imaginer la boucherie dans le pit si elle est jouée live. Préparez vos cervicales, ce titre est monstrueux et totalement insane. Une coïncidence? Je ne crois pas. Parabola of Silence c’est un de mes morceaux favoris. Non seulement il est bien death autant sur la voix que sur la batterie, mais même le côté mélodique et prog passe tout seul. C’est un bonheur de cinq minutes, torturé et beau à la fois, qui passent comme un éclair. Madness’ Arabesques débute comme en film d’horreur, avec une petite musique toute mignonne qui augure du malaise à suivre. Niveau chant, ça rigole plus : chant malsain presque chuchoté, growl, un peu de chant clair, et des voix distordues. Un morceau bien dérangeant, mission accomplie et frissons garantis.

Architectural Aberrations renoue avec la violence brutale. Un bon death des familles avec juste un soupçon de calme et de beauté mélodique pour vous faire rêver. Fundamental Dividing Principle me fait penser à du Gojira, me demandez pas pourquoi. C’est juste super efficace. Un titre dans la veine de Madness’ Arabesques. Les riffs sont vraiment prenants ça donne envie de faire du air guitar, et la présence d’un saxo par moment ne gâche absolument rien. Chiasmus of the Damned conclut cet album tout en puissance et légèreté : les harmoniques très metal progressif sont un régal. Un bon finish en somme. En vrai, ils sont sympas chez Fractal Universe, ils nous ont concocté un titre bonus tout en accoustique : Collective Engram qui est le dernier titre de l’album précédent. Je vais pas gâcher le plaisir de la decouverte et vous invite à aller vous procurer Rhizomes of Insanity.

Vous l’avez compris, j’ai adoré cet album. Il y a un sacré boulot de composition qui mérite d’être salué. C’est simple, il est sur mon mp3 depuis plusieurs semaines maintenant et quand un titre passe, je martèle le rythme systématiquement, sagement, avec mon pied, parce que le métro aux heures de pointes n’est pas vraiment headbangers friendly.
Je vous conseille d’aller l’écouter, plutôt deux fois qu’une, pour bien apprécier toutes les nuances et arpèges qui sont proposés. Si vous êtes en Lorraine et notamment à Freyming-Merlebach, ne ratez pas la super affiche Fractal Universe, Destinity et Deficiency qui fêteront leur 10 ans, c’est le le 21 septembre. Il paraît même qu’il y aura de la bière maison !

Rhizomes Of Insanity
Fractal Universe
2018

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *