Rapture – Betraying The Martyrs

Le metalcore français se porte bien, et ce ne sont pas les membres de Betraying The Martyrs qui vont dire le contraire car leur nouvel album, Rapture, va vous décaper les oreilles comme jamais !

Petite intro gentillette avec Ignite mais qui annonce toute la tension et la puissance qui vont venir ensuite. Eternal Machine embraye de suite avec un son de guitare qui monte crescendo avant que nos oreilles ne soient emplie de l’excellent son du groupe. On a affaire à du très bon metalcore mêlant agréablement voix claire et chant saturé pour notre plus grand plaisir. L’alchimie fonctionne à merveilles en tous cas. Down passe ensuite très bien : ritournelle de guitare entêtante, toujours le talent vocal d’Aaron Matts et ces breakdowns qui assurent et rythment le morceau tandis que le refrain est toujours aussi entraînant. Avec The Iron Gates on arrive sur une ambiance plus death metal mais bien vite l’aspect hardcore reprend ses droits et on headbangue joyeusement. Betraying The Martyrs arrive à produire un mélange des genres vraiment intéressant, mixant dans leurs compositions une multitude d’influences. Parasite revient aux bases classiques du metalcore en proposant quelque chose qui vous déchausse les dents en termes de puissance, mais avec de vraies mélodies par-derrière. Vous pourrez en juger vous-même puisque le morceau a fait l’objet d’un clip.  The Sound of Letting You Go remets des samples en avant au cœur d’une ballade du plus bel effet mais dont il continue à se dégager cette puissance brute émanant du groupe. À noter que les mélodies de guitares sont vraiment impressionnantes.

On en arrive à l’une de mes chansons préférées de l’album : The Swarm. Une envie irrépressible de sauter partout, une énergie communicative, un refrain entraînant. Tout est là pour prendre notre pied, sincèrement… Monster et Incarcerated proposent du metalcore assez classique avec toutes les bonnes choses énumérées ci-dessus, mais Imagine qui se cale entre les deux pistes est un morceau vraiment étonnant. Une mélodie de claviers cristalline, un refrain aérien, une franche réussite qui m’a fait voler très loin. Et l’album se conclue sur ce que je qualifierais d’OVNI le plus réussi de l’année pour moi. Si je vous dis que Betraying The Martyrs peut faire du black metal, vous me répondrez : « Mais non, arrête la drogue ! » Eh bien pourtant c’est vrai. Rapture nous propose toute la puissance mélodique, des claviers magnifiques, une ambiance sombre et profonde, dans la pure veine d’un Behemoth pour vous dire. Franchement impressionnant, personnellement j’ai vraiment adoré.

Ce Rapture nous invite donc à une ballade au pays du metalcore et c’est bon, très bon même. Le groupe sait s’inspirer de toute ce qui lui passe sous la main pour nous inviter à un voyage musical en leur compagnie que l’on ne regrette à aucun instant. Une grande claque en pleine face pour beaucoup de gens, j’en suis certain !

Rapture
Betraying The Martyrs
Sumerian Records
2019

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *