Porcelain – Rising Insane

L’Allemagne propose un réservoir très intéressant en matière de musique metal, mais également pour tout ce qui concerne le metalcore. Les brêmois de Rising Insane vont donc nous démontrer, avec Porcelain, à quel point ils sont allés loin dans leur folie musicale.

Dès les premiers riffs de The Marks You Left on saute dans tous les sens devant l’efficacité primale du morceau avec une batterie puissante et les mélodies de guitares assez bien trouvées. Le refrain propose bien évidemment les envolées attendues avec du metalcore. Porcelain offre une introduction un peu à la Bullet For My Valentine tandis que le morceau en lui-même tente de se démarquer de cet inspiration mais n’y parvient pas réellement. Helpless nous offre à son tour de belles envolées sur les refrains avec des couplets très rythmés et efficaces. Neurotic débute avec un clavier très présent avant l’emballement musical mais reste présent tout au long de la piste. Clairement une chanson bâtie pour la scène avec les breaks que l’on aime et l’efficacité vocale de Aaron est bien présente. Half Life nous envoie du bois de la même manière que la chanson précédente, le groupe donnant une cohérence d’ensemble à son album qui est fort agréable. Le milieu de l’album est marqué par l’efficacité de The Lost Kids : un metalcore simple mais proprement efficace et mettant cette fois un peu plus en avant la voix claire. Une de mes pistes préférées de l’album.

Silent Screaming se fait plus rapide au niveau des rythmiques avec une véritable urgence musicale qui passe terriblement bien. En face Ignite propose quelque chose de plus posé initialement ce qui surprend après le tempo du morceau précédent. Mais on laisse le son exploser dans nos oreilles et on regarde les images se dessiner sous nos yeux. Last Fragments est clairement ma chanson préférée de l’album, alors que pourtant elle ne sort en rien des standards mais pourtant ça passe très bien dans les oreilles : des moments clames et poétiques contrebalancés par la rage d’autres phases. Une très bonne chanson que tous les fans de metalcore adoreront, notamment ce refrain en crescendo. Awakening propose quelque chose de plus classique sans pour autant que cela soit moins savoureux. Born To Live qui vient ensuite a tout de la chanson de lover avec des couplets très poétiques et romantiques et des refrains plus rageurs. Une autre très belle réussite. On termine l’album comme on l’a commencé : avec efficacité sur The Summary. Un bon morceau de conclusion pour un excellent album.

Le grand fan de Metalcore que je suis est aux anges quand il voit des albums de la qualité de ce Porcelain sortir : efficace, dynamique, bien construit et proposant des structures bien composées. Aucun moment de pause, j’ai eu l’impression de me faire passer dessus par un char d’assaut doté d’harmonies et c’est tellement bon ! Alors oui, certains taxeront l’album d’un certain classicisme, mais au final cela ne m’a pas franchement gêné.

Porcelain
Rising Insane
Long Branch Records
2019

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *