Le Festin du Lion – Herrschaft

Herrschaft est un combo parisien d’électro-indu-metal, qui nous propose en ce mois de juin son nouvel album : Le Festin du Lion. Autant le dire clairement je ne connaissais absolument pas le groupe au moment de me lancer dans l’écoute donc cette découverte est complète pour moi et je dois dire que j’ai été totalement séduit ! Dans la veine d’univers comme celui de Shaârghot voici donc venir Herrschaft !

C’est le puissant Technosatan qui ouvre les hostilités et on se retrouve directement dans un univers électro puissant, prenant et surtout qui invite à danser. Les mélodies électro sont planantes et le côté metal vient donner de la puissance tandis que la voix de Max ajoute son sel rauque. How Real Men Do vient ensuite proposer sur d’autres rythmes une musique qui m’a clairement ici fait penser à du Rammstein de la meilleure époque. Des sons électroniques que viennent renforcer basse et guitare, le tout pour une chanson du meilleur effet ! Stray Dog ne viendra pas me faire mentir quand à la largeur et l’aspect énergique de la musique du groupe : une fois de plus on se prend un barre de puissance en pleine tête. Les chœurs ajoutent un aspect épique inattendu ici mais cela fonctionne à merveilles en transition. But I Know reste exactement dans la même veine et nous invite à un voyage presque plus planant qu’auparavant, et cela pour le plus grand plaisir de mes oreilles, le tout saupoudré d’une rythmique entêtante. Le Festin du Lion nous amène à la moitié de la galette et pour le moment aucune déception en vue ! Sur cette piste on retrouve au départ un aspect un peu plus metal classique, presque prog, mais cela fonctionne sans problème. Puis l’électro vient s’ajouter en contrepoint et le tempo rapide donne à l’ensemble tout son goût. Une des meilleures chansons de cet album qui visiblement ne contient que des bonnes choses !

New World Order se fait plus pesant, plus militaire dans sa rythmique de batterie. On sent un aspect plus combattif derrière la musique et c’est vraiment intéressant à découvrir. Le travail de composition de cet album a clairement été énorme et cela se ressent à chaque seconde de l’écoute tant tout s’imbrique à la perfection. Behind The Smokescreen débute sur un sample audio du type annonce micro avant que l’électro démarre. Ici c’est clairement la part la plus importante du morceau et le rendu n’en reste pas moins excellent et très dansant. The Great Fire revient à de l’électro planante et étonnante, tandis que White Russians propose quelque chose de très saccadé, rythmé, et cela pour notre plus grand plaisir. C’est à Hate Me que revient la difficulté de finir cet album en beauté : une rythmique très marquée, un ensemble planant très agréable et un final magnifique.

Le Festin du Lion entre donc dans le Top 5 de mes plus belles surprises musicales de l’année 2019 : l’album est excellent, aucune fausse note à relever et l’ensemble invite vraiment à voyager dans nos petites têtes de fans de metal électro. Un groupe que je vais suivre encore longtemps tant ils ont su me séduire de bout en bout de cet album !

Le Festin du Lion
Herrschaft
Code666
2019

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *