Sentry, la sentinelle – Paul Jenkins, Jae Lee

Robert Reynolds se réveille en pleine nuit, effrayé par le rire démoniaque de son pire ennemi : Void est de retour !
Parce que Robert Reynolds est Sentry, le plus puissant super héros de la Terre, et le plus ancien aussi. Le problème, c’est que personne ne se souvient de lui (même vous, je suis sûr !!! Ah ! )
Tous ses anciens amis l’ont oublié, et ont du mal à croire à ce « retour ». Pourtant, Void est bien là et risque de détruire l’humanité…

Paul Jenkins nous propose ici une histoire hors continuité, véritable hommage au genre super-héroïque. Avec une trame profondément sombre, et très axé sur la psychologie, il se pose en héritier de la période Alan Moore / Frank Miller, et leur questionnement sur le héros, sa place dans le monde, sa relation à sa Némésis.

Jae Lee n’est pas en reste, avec un dessin illustrant parfaitement la douleur psychique du personnage. Très loin des couleurs chatoyantes de l’Age d’Or des comics.

Age d’Or qui constitue l’autre versant de cet hommage, par les petites histoires en « flash-back » entre Sentry et les héros qu’il a rencontré, formé, aidé (les 4 fantastiques, Spider-man, Hulk, …). Les auteurs nous les présente avec leur (fausse) couverture d’époque, et sous la forme de petites histoires un peu naïves et joyeuses des comics des 60’s.

Pour mieux retomber dans la narration désespérée du comics « moderne ».

Cette mini-série est parfaite pour les amateurs d’histoires sombres, et qui ne sont pas des habitués de la continuité mensuelle des séries « mainstream ».  Et surtout, si vous préférez les tourments psychologiques des héros déchirés par leur pouvoir aux grosses scènes de castagne.

Parue il y a quelques années sous la forme de deux volumes « 100% Panini », elle ressort en ce mois de juin en édition « Deluxe », plus grande, plus mieux (couverture cartonnée, etc.).  Cette réédition semble liée au retour du personnage, par d’autres auteurs (un album 100% est également prévu ces jours-ci). Pour ma part, je me contenterai de la série initiale, qui se suffit à elle-même et n’appelle pas de suite.

(A noter que  selon la politique de non-réimpression de Panini, elle ne sera disponible que pendant un temps assez court).

Sentry, la sentinelle
Scénario : Paul Jenkins
Dessin : Jae Lee
Edition : Panini Comics
Collection : Deluxe
2019

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *