Semiosis – Sue Burke

Un concours de circonstances. L’apparition de la vie, la sélection naturelle, le fait que les formes de vie intelligentes soient amenées à se rencontrer un jour quelque part dans l’univers, tout relève du concours de circonstances, mais rarement du hasard. Ainsi, de nombreux vaisseaux quittèrent la Terre en proie aux conflits, à la pollution et certainement à l’extinction à terme de l’humanité.

Les terriens n’avaient alors pas encore eu l’heur de rencontrer d’extraterrestres. Un programme permit donc de sélectionner des équipages et des destinations, à charge pour les intelligences artificielles de définir au mieux les objectifs en cours de route. Ainsi, l’l.A. du vaisseau qui nous intéresse décida de retenir un monde chlorophyllien pour site d’atterrissage. Cela se fit non sans mal, car sur les cinquante voyageurs, ils y eut des morts, des scientifiques essentiels à la survie, mais bien pires, les unités contenant tout le patrimoine génétique à déployer et le synthétiseur de nourriture furent également détruits.

C’est donc une nouvelle humanité qui va devoir se reconstruire sur ce monde inconnu et inattendu. Les survivants vont devoir repartir de peu de choses et commencer à appréhender cette planète. Hostile au début, par ignorance, les pertes vont se poursuivre, mais peu à peu, la connaissance de ce monde va leur permettre d’en faire le leur.

Semiosis est le premier roman de Sue Burke. Il bénéficie d’une superbe couverture de Manchu qui nous présente la base à partir de laquelle cette nouvelle civilisation va voir le jour. Pour tourner le dos à ce qui a été à l’origine de cet exil volontaire, ils décidèrent d’appeler cette planète Pax, paix. Loin d’être paisible, ils vont y découvrir d’autres intelligences. Tout d’abord celle de végétaux qui, au-delà de leur survie, sont capables de communiquer et de s’intégrer aux autres civilisations.

Et puis, il y a ces cités abandonnées, toutes de verre qu’ils vont attribuer à une autre civilisation extrapaxienne, les Verriers. Mais que sont devenus ces êtres qui ont laissé derrière eux tant de merveilles ? C’est à la fois un choc des civilisations qui se propose à nous, mais aussi l’idée qu’on peut se faire de l’évolution d’un groupe, au fil des générations, pour obtenir le droit de devenir de vrais habitants d’un monde, sans pour autant renier l’idéal d’origine : vivre dans un monde en paix.

Cette lecture est vivifiante et le passage des générations donne un ton particulier à ce récit épique. On peut y voir des liens avec d’autres ouvrages de science-fiction tels Les profondeurs de la terre de Robert Silverberg ou La voix des morts d’Orson Scott Card et tant d’autres textes. Ici, c’est un peu une réécriture de l’histoire qui se joue sous nos yeux ébahis, mais avec des règles du jeu totalement nouvelles. Une belle découverte que nous devons une fois encore à la collection Albin Michel Imaginaire.

Semiosis
Sue Burke
Couverture illustrée par Manchu
Traduction par Florence Bury
Edition Albin Michel
Collection Imaginaire
2019

24,90 €

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *