Prototypes – Adrien Mangold

Après le très réussi Seconde Humanité, sorti en novembre 2018, Adrien Mangold a décidé de revenir dans cet univers avec le non moins excellent Prototypes dont je vais maintenant vous parler. Un peu de science-fiction française au menu d’aujourd’hui donc, et cela n’est pas franchement pour me déplaire !

La couverture est tout simplement sublime. Mettant en avant un androïde comme nous en verrons passer quelques-uns dans le roman bien évidemment, le tout sur un éclairage crépusculaire. Sincèrement cela fonctionne parfaitement et enjolive parfaitement le livre. La quatrième pour sa part nous tient en haleine, tout en nous en révélant un peu sur ce que nous allons découvrir.

Le Grand Bleu nous a menacés d’extinction. Un millénaire plus tard, cinq mégalopoles sont sorties de terre. Numéris, fief du progrès technologique, cristallise toutes les ambitions. Vengeance, idéalisme et pouvoir alimentent le cyclone qui s’abat sur ses plus hautes instances. Dans son œil : Thomas Milas. Fervent défenseur de la cause androïde, il se bat pour développer l’intelligence artificielle au risque de lui faire surpasser celle de l’homme. Or, il est des expériences dont il vaut mieux s’abstenir lorsque l’ennemi vous observe, vous traque voire vous habite.

Dès les premières pages Adrien Mangold donne le rythme de son roman : on va avoir affaire à une aventure trépidante, menée tambour battant par son talent de conteur d’histoires. On rencontre immédiatement Thomas Milas, personnage qui va nous guider dans cette Numéris à la fois épatante et inquiétante. D’un point de vue scénaristique l’auteur parvient à nous proposer quelque chose de suffisamment complexe pour être prenant, tout en évitant d’en faire trop et de s’y perdre. Les scènes d’action sont finalement un peu le bémol de ce roman, car je les ai par endroits trouvées peu compréhensibles, mais l’idée générale étant là cela ne gêne que peu la lecture du roman dans son ensemble. L’ensemble de l’histoire crée une fresque me rappelant quelques-uns de mes meilleurs moments cinématographiques devant des polar-SF bien ficelés et filmés. Eh bien là c’est un peu la même chose : Adrien Mangold fait avancer son histoire, tout en préservant certains mystères révélés uniquement au final, le tout à un rythme impressionnant.

Les personnages sont juste parfaits : suffisamment développés pour que l’on s’identifie sans trop de difficultés à eux, mais pas trop afin de ne pas devenir des carcans qui puissent être gênants. Finalement ce roman est avant tout une question d’équilibre, et l’on peut dire que la mission est réussie de bout en bout.

Le style est également très important dans ce type de roman, et se doit lui aussi d’être parfaitement balancé. En l’occurrence l’auteur nous propose une plume efficace, allant à l’essentiel, tout en se gardant la possibilité de nous plonger dans son univers par le biais de descriptions assez oniriques pour nous emporter. Encore une fois l’équilibrage fonctionne.

Un bon roman c’est comme une recette de cuisine : il faut équilibrer à la perfection chaque élément pour que la sauce prenne et que l’ensemble se révèle délicieux. Et ici, même si deci-delà on retrouve quelques petits défauts, il n’empêche que le plat est parfaitement réussi par le chef Mangold, le tout servi dans une édition de qualité par les éditions HSN. Des éditions qui finalement publient peu mais quand elles le font, elles le font vraiment… Une de ces petites pépites de la fin d’année que je vous invite à découvrir sans modération, tant ce Prototypes s’avère abouti !

Prototypes
Adrien Mangold
Editions HSN
19,90 €

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *