Magie volée – La Loi du Millénaire T1 – Trudi Canavan

Tyen, étudiant en archéologie vivant dans un monde mélangeant magie et technologie, trouve un livre magique doté d’une âme. De son côté, Rielle, jeune fille d’une société très portée sur la foi, se découvre un talent pour la magie, alors que c’est interdit. Tous deux vont voir leur vie chamboulée et devoir affronter de grandes épreuves.

C’est avec grand plaisir que j’ai commencé à lire ce roman de Trudi Canavan, après avoir dévoré la Trilogie du Magicien Noir, les Chroniques du Magicien Noir et L’Âge des Cinq. Ce que j’aime chez cette auteure, c’est sa capacité à créer des univers et là, ça a encore été le cas. Comme à chaque fois, on retrouve la magie, mais Trudi Canavan développe toujours un système avec ses limitations, si bien que les mages ne sont jamais surpuissants, ni invincibles. C’est encore le cas ici, avec le fait que la magie est une ressource qui peut se tarir et qui crée une sorte de pollution quand elle est consommée. Si on poussait l’analyse, on pourrait voir un sous-texte écologique. Je ne serai même pas étonnée que ce soit réellement le cas, car l’auteure a pour habitude de soulever certains points de société et d’en discuter en légèreté (dans ce roman, elle interroge notamment sur le fait qu’il est mal vu qu’une femme fasse quelque chose, alors que ce ne serait pas le cas pour un homme).

Le roman est divisé en deux entre les aventures de Tyen et celle de Rielle, qui sont en alternance un chapitre sur deux. On a ainsi deux mondes qui se côtoient : un avec des côtés steampunk par son utilisation de l’industrie et un autre beaucoup plus oriental. J’ai personnellement bien aimé cette alternance de point de vue, même si elle peut se révéler frustrante quand un personnage se révèle plus intéressant que l’autre. C’est d’ailleurs ce que j’ai ressenti. J’ai beaucoup plus accroché à Rielle qu’à Tyen. Ils sont tous les deux naïfs, voire candides, mais j’ai trouvé les considérations de Tyen un peu futiles. Mais au fur et à mesure, ses objectifs se révèlent et sont de plus en plus intéressants.

Quand on referme le livre, on a énormément de questions (que je ne peux pas vous dire, sous peine de vous spoiler !). L’auteure sait très bien gérer le rythme et on a vraiment envie de savoir la suite. Je ne peux que vous le recommander et vous inciter chaudement à aller voir le reste de la bibliographie de Trudi Canavan !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *