Les Portes de la délivrance – Salvation T1 – Peter F. Hamilton

Premier tome de la nouvelle saga de SF de Peter F. Hamilton, Les Portes de la délivrance est l’occasion pour moi de me plonger dans l’univers de cet auteur.

An 2204. Une épave extraterrestre est découverte aux confins de l’espace connu. Feriton Kayne est chargé de former une équipe pour enquêter sur place. La sinistre cargaison transportée par ce vaisseau pourrait annoncer l’extinction imminente de l’humanité toute entière…

Sur Terre, on peut désormais transformer les déserts en jardins et prolonger la vie indéfiniment. La civilisation humaine apparaît invulnérable. Lorsque les Olyix – une espèce extraterrestre – font leur apparition dans notre système solaire, ils sont accueillis à bras ouverts. Ils ont besoin de carburant afin de poursuivre leur pèlerinage dans la galaxie… contre le partage de leur savoir technologique.  Mais les Olyix sont-ils vraiment ce qu’ils proclament être ?

Dans un avenir lointain. A des milliers d’années-lumières de la Terre, Dellian et son clan de soldats génétiquement modifiés suivent un entraînement militaire avec un seul but : affronter leur vieil adversaire, celui qui a forcé l’humanité à fuir à travers les étoiles et qui la pourchasse toujours…

A première vue, rien ne lie les différentes époques du roman, les années 2100, 2204 et un futur très lointain. Hamilton nous plonge dès les premières pages dans un univers terrestre déjà fort éloigné de ce que l’on connaît. Des portails quantiques permettent de voyager dans toute la galaxie en un clin d’œil, des colonies humaines voient le jour jusqu’aux confins de l’univers terraformant planètes et astéroïdes. Nous suivons l’équipe mise sur pied par Feriton Kayne afin d’aller inspecter l’épave d’un vaisseau extraterrestre échoué sur une lointaine planète. En parallèle (plutôt dans un futur très lointain), évoluent Dellian et ses camarades, génétiquement modifiés et entraînés depuis la naissance pour être de super soldats.

Rien ne semble lier les deux époques, cependant l’auteur distille savamment les informations sur ses personnages créant ainsi des ponts. Les premiers protagonistes sur lesquels Hamilton s’attarde sont Yuri et Callum, de vieilles connaissances – rendus presque immortels grâce à des modifications génétiques devenues possibles depuis que les Olyix orbitent dans le système solaire afin de s’approvisionner en carburant. Durant le trajet qui conduit l’équipe de Kayne sur les lieux du crash, ce sont les premiers à évoquer leur passé. Ils tissent les tout premiers liens entre les années 2200 et le futur dans lequel Dellian grandit, faisant partie des Cinq Saints que l’on vénère alors.

Le futur décrit semble crédible. Le voyage dans l’espace  – et la galaxie- en quelques minutes à travers les portails quantiques fait rêver. La terraformation et la colonisation d’autres planète ouvrent des possibilités infinies à l’espèce humaine, tout comme les modifications génétiques ralentissant le vieillissement naturel du corps. D’autres modèles de sociétés se sont développés et cohabitent. L’humanité est à son apogée et tout semble lui sourire. Elle demeure cependant sous le coup d’une menace mystérieuse.

Hamilton déroule son intrigue tout au long des pages de manière fort habile, bien qu’elle puisse être parfois assez difficile à suivre. Les chapitres alternent entre les différentes époques et il est parfois ardu de se situer. Néanmoins, les périodes sont marquées  en tête de chaque chapitre pour nous le rappeler. Il crée une aventure bien plus complexe qu’il ne pourrait y paraître, enchevêtrant les âges comme dans Cloud Atlas. Malgré cette alternance entre les siècles, on s’attache aux personnages. On partage leur curiosité autant que leur perplexité, ou leur surprise, découvrant en même temps qu’eux (l’équipe de Feriton Kayne) l’ampleur du danger qui guette les humains. Le récit fluide nous mène d’un bout à l’autre du roman, nous faisant nous poser de plus en plus de questions dont les réponses ne sont apportées qu’à l’extrême fin, annonçant une guerre jusqu’aux confins de l’univers pour la survie des humains.

Grande première pour moi, la lecture des Portes de la délivrance m’a fait découvrir un auteur. J’attends avec impatience de lire la suite de Salvation.

Les Portes de la délivrance
Salvation T1
Peter F. Hamilton
Bragelone
25 €

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *