Zombicide Invader – CMON – Edge Entertainment France

Bon, je le dis en tout début d’article, comme ça, aucune ambiguïté !

Ce « spin-off » de Zombicide est une totale réussite, ça ne fait aucun doute.

Mais pourquoi ?

C’est ma foi assez simple. On retrouve tout ce qui fait le charme d’une partie de Zombicide : c’est vif, violent, bien conçu, les parties sont tendues et les retournements de situation sont légion.

Je suis un grand fan de la gamme Zombicide depuis la S01 (il ne me manque que Rue Morgue). Le prolongement qui a été apporté avec Black Plague/Green Horde apportait une certaines évolution (notamment les plateaux personnages en plastique, bien plus pratiques), mais au delà ce delà de cela – à de très rares exceptions, pas grand chose n’évoluait. Mais en même temps, pourquoi changer une équipe qui gagne ? 🙂

Le plateau joueur, avec la possibilité, pour cette version, de glisser une carte équipement (munitions, par ex) sous une carte « main »

C’est donc avec un poil d’appréhension que j’ai ouvert la boîte de cet Invader. Appréhension, je l’avoue, qui n’aura pas duré longtemps. En effet, outre le fait qu’on retrouve tous les composants habituels d’un Zombicide, ici, donc, ce reboot se passe dans l’espace, dans le futur, et les joueurs vont incarner soit des Militaires (les bourrins), soit des civils plus subtils (avec certains pouvoirs qui leur sont propres).

De le jeu en lui-même

Ici, exit donc les zombies à proprement parler, remplacés par des Xenos. La DA de l’ensemble est très réussie. Même si, au lancement du KS, je craignais un copié/collé d’une licence très célèbre chez GW, le résultat final possède une essence propre qui permet d’éviter trop longtemps la comparaison. De plus, ici, on « repart à zéro ». C’est à dire qu’on se retrouve avec un pool de cartes et de Xenos qui n’a rien à voir avec ce qu’on peut vivre lors d’une partie de Zombicide d’une autre gamme (avec des centaines de cartes équipement et des Zombs’ tout le tour du ventre). Ça donne un côté plus nerveux à l’ensemble, car on retrouve le stress propre à Zombicide avec l’obligation de faire attention aux figurines restantes afin d’éviter une double activation, et ça c’est bien ^^

Au rayon des nouveautés, le plateau joueur des personnages permet maintenant de glisser une carte sous une de celles représentant un objet tenu en  main — comme les munitions d’une arme, par exemple, ce qui s’avère à l’usage très pratique et parfaitement ergonomique. Les survivants, comme précisé plus haut, sont de deux « types » : Militaires ou Civils. Les premiers possèdent une force de frappe et des capacités qui en font des brutes épaisses ; quant aux seconds, ils sont plus axés sur la furtivité et possèdent, eux aussi, des capacités qui peuvent s’avérer indispensables en cours de partie, dont celle d’utiliser plus facilement certains équipements mis à disposition.

Le Pacificateur et la Sentinelle, entourés de quelques survivants.

Parlons-en, justement, de ces nouveaux équipements 🙂

On les voit sur la photo ci-contre :

  • Le robot pacificateur
  • La sentinelle Falchion

Tous deux (une fois récupérés et contrôlés) vont permettre aux joueurs de respirer un peu, car la puissance de feu de ces deux engins est considérable ! Des alliés à ne pas négliger.

L’abomination, quant à elle – outre au fait qu’elle est toujours aussi compliquée à dézinguer, possède une capacité très « chiante » pour les joueurs (je ne vous en dit pas plus, je vous laisse découvrir ça lors de vos premières parties).

Une autre nouveauté de cet opus, c’est que TOUS les scénarios sont au départ indiqués pour être joués par 6 survivants. Est-ce une preuve de la difficulté général des missions du jeu ? C’est possible ! Quoi qu’il en soit, nous avons fait les premiers scénarios avec 1 seul survivant chacun (2, donc) et nous avons – certes avec quelques difficultés, réussi les missions, même s’il s’en est fallu d’un cheveu la deuxième fois ! Peut-être avons nous eu de la chance, mais en tout cas, c’est jouable dans une configuration classique.

Tout ça pour dire que, comme indiqué dans le début de ce modeste papier, Zombicide Invader est une grande réussite !

Je dois avouer avoir retrouvé l’adrénaline propre aux premières parties de la S01, sans cette certaine lourdeur inhérente à la multiplication des mécaniques dans les dérivés qui ont suivi. Il ne reste qu’à espérer que la suite de la gamme parviendra à rester dans la même « sobriété » 🙂

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *