GEN7 – Plaid Hat Games – Asmodée

« Un jeu à la croisée des chemins ». Voilà la tagline figurant sur la boîte du jeu. Et effectivement, ça colle parfaitement avec ce dernier 🙂

GEN7, ce n’est pas :

Un petit jeu. Non, on est loin d’un party game ! Il suffit pour s’en rendre compte de prendre la boîte dans les mains et de la soupeser. C’est lourd, et rempli à raz bord de matériel.

GEN7, c’est :

Un jeu coopératif dans lequel chaque joueur incarne un officier qui se réveille après une longue période de « stase » à bord d’un vaisseau spatial. Chacun fait partie de la 7e génération sur les 13 prévues avant que le vaisseau termine sa mission. Mais la GEN7 va se retrouver confrontée à de bien étranges événements dont il faudra démêler l’écheveau.

GEN7, ce n’est pas :

Un jeu très simple, de prime abord. Le livret de règles est assez conséquent, assez mal organisé et tout sauf intuitif. Étonnant pour un jeu qui se place en partie sous l’angle de la narration. De notre côté, nous avons fait une mise en place en même temps que nous décortiquions le livre de règles (méthode qui fonctionne plutôt bien, en général). Mais dans ce cas, les allers-retours dans le livret de règles sont quasi obligatoires. C’est d’autant dommage, parce qu’au final, une fois assimilées, elles sont plutôt simples, ces règles 🙂

Gen7, c’est :

Du matos à foison !

Un jeu au matériel pléthorique. Je l’ai dit en préambule, la boîte est lourde, et pleine à craquer. Pions, plateaux, tokens, dés, etc… Il y en a ; plein ; beaucoup ; partout 🙂 Sans compter les différentes enveloppes à ne pas ouvrir tout de suite, mais au fil du jeu, en fonction des événements qui vont se produire (ou que vous allez déclencher – volontairement ou non ^^)

GEN7, c’est également :

Un jeu qui tend du côté du « Legacy ». En effet, certains éléments (dans les fameuses enveloppes cachetées) ne se débloqueront qu’au fil du temps, changeant la physionomie de votre expérience de jeu (je n’en dit évidemment pas plus). Ce principe de Legacy apporte, comme à chaque fois, une touche de surprise et permet des twists scénaristiques assez conséquents.

GEN7, ce n’est pas :

Un jeu facile (à vaincre). Vous vous en rendrez compte assez rapidement, mais il n’est pas évident de réussir à conserver un vaisseau spatial en parfait été de marche tout en s’affairant à résoudre les événements étranges qui ne tardent pas à s’y produire. D’autant que même si on est sur de la coop, il y a quand même certains éléments du jeu où c’est chacun pour soi, dans le sens « premier arrivé, premier servi ». Et, comme le nombre d’actions disponibles est bien plus important que celle réalisables à chaque tour, les choix se révèlent rapidement très cornéliens !

GEN7, c’est :

Mise en place de départ (en cours), donc aucun spoil 🙂 Il faut une grande table, là aussi !

Un jeu aux multiples mécaniques, dont certaines très bien pensées et plutôt originales. Je pense, entre autre, au système de vote, avec ses subtilités, qui vont influencer définitivement sur la suite de votre partie. Les choix sont irréversibles, et chaque joueur devra donc peser avec soin sa décision (d’autant que certains événements rajoutent des « voix » qui joueront lors de cette prise de décision).

Gen7, c’est encore :

Un jeu qui se déroule en scénarios successifs, qui forment une « campagne », au cours de laquelle vos options et possibilités ne cesseront d’évoluer et de changer. Il y a du texte à lire, beaucoup :). Mais cela plonge dans l’ambiance et ajoute un petit plus non négligeable.

Gen7, ce n’est pas :

Un jeu auquel on joue une demi-heure avant de tout remballer pour l’apéro 🙂 Non, chacun des scénarios va demander au moins 2 heures avant d’arriver à sa conclusion. Et si vous plongez dans l’ambiance, et bien, comme nous, vous pouvez vous retrouver à jouer… 12 heures d’affilée ^^

 

Donc, GEN7, c’est quoi, pour conclure ?

C’est un peu compliqué ^^ GEN7 lorgne sur tout un tas de styles différents (passant par la pose d’ouvriers au Legacy avec du narratif, par exemple), ce qui en fait un jeu complet, demandeur, intéressant et assez ardu. Cependant, il manque quelque chose pour avoir, comme autour d’un Pandemic Legacy, cette véritable envie d’enchaîner les scénarios les uns derrière les autres, malgré le fait qu’il puisse être 3h du matin et que ça va piquer le lendemain ! Si nous avons fait 3 scénarios d’affilée, c’était aussi pour les besoins de ce papier. Mais, après le 2eme, notre plaisir était déjà émoussé. Alors heureusement, il reste la partie « découverte des changements » des différentes enveloppes qui relance régulièrement l’intérêt. mais tout de même…

Le plus simple reste de vous faire votre propre opinion 😉

One thought on “GEN7 – Plaid Hat Games – Asmodée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *