Accueil / Interviews / Entretien avec Anna Murphy et Ivo Henzi, membres de Cellar Darling
Bannière Institut de la Musique

Entretien avec Anna Murphy et Ivo Henzi, membres de Cellar Darling

Cellar Darling m’a de suite séduit avec son premier album, This Is The Sound, et alors que leur suivant sort très bientôt, The Spell, j’ai eu l’opportunité de leur poser quelques

Bonjour, et merci de prendre le temps de répondre à mes questions. Pouvez-vous d’abord vous présenter et nous expliquer pourquoi vous êtes devenus musiciens ?

Ivo : Je suis Ivo et je suis guitariste (et bassiste en studio). J’ai commencé à jouer du piano étant enfant, donc la musique et l’art ont toujours été présents à la maison (mes parents sont peintres). Quand j’ai attrapé une guitare j’ai trouvé l’outil parfait pour m’exprimer. A partir de là j’ai suivi mes instincts, je n’ai jamais eu comme plan de devenir musicien professionnel. Et pourtant je suis là aujourd’hui !

Anna : Je suis Anna Murphy et je suis chanteuse, flûtiste et vielliste de Cellar Darling. Avec moi ce fut un peu pareil que Ivo : je n’avais pas planifié de devenir musicienne pro, même si mes parents sont tous deux chanteurs. Je voulais étudier la philosophie et devenir enseignante en université. Cela a fini par s’éloigner lorsque j’ai quitté l’école pour devenir musicienne rock à 16 ans…

Comment avez-vous créé Cellar Darling ?

Anna : Cellar Darling a été monté suite à un split soudain avec notre ancien groupe, Eluveitie. Il y avait du ressentiement personnel suite à des décisions prises sans nous consulter et nous avons donc décidé de partir ensemble avec Ivo et Merlin. De là est né Cellar Darling. Nous avons toujours su que nous voulions continuer à faire de la musique et maintenant nous avons vraiment trouvé le son unique et authentique de notre nouveau groupe.

Pourquoi le groupe a-t-il choisi ce nom ?

Anna : A l’origine il s’agissait du nom de mon premier album solo, datant de 2013. La signification de ces deux mots peut s’est développée en quelque chose de plus profond quand nous avons songé à les utiliser comme nom de groupe. Cellar Darling représente d’un côté toutes les idées qui sont gardées cachées dans un placard créatif et sont désormais libres de voir le jour. D’un autre côté ce nom décrit notre musique, où les ténèbres rencontrent la lumière.

The Spell est le nouvel album du groupe. Comment ressens-tu la sortie ? Excité d’avoir le retour des fans après l’impressionnant This Is The Sound ?

Ivo : Les premières réactions ont pour l’instant été excellentes pour les singles, donc on a vraiment hâte que l’album sorte. Personnellement je pense que c’est une suite logique de This Is The Sound et que l’album est résolument plus mature.

Quand on commence à parler musique au sein du groupe, qui compose ? Et qui écrit les paroles ?

Ivo : Nous écrivons les morceaux essentiellement ensemble mais Anna et moi créons les idées initiales. Certaines chansons sont écrites essentiellement ensembles tandis que d’autres découlent de l’esprit d’une seule personne, mais tout le monde est impliqué dans le processus.

Anna : Cette fois nous avons impliqué plus de gens dans la composition que sur This Is The Sound. Fredy Scnyder, qui joue pour nous du piano et de l’orgue, a eu une grande part dans cet album, tout comme Tommy Vetterli, notre producteur, qui a également écrit certains morceaux avec nous. Concernant les paroles je les écris toutes.

 Où est-ce que vous trouvez l’inspiration ?

Ivo : De la nature, de la vie de tous les jours et de la musique bien évidemment. C’est assez aléatoire mais pour moi un paquet d’idées me viennent quand je ne joue pas de guitare !

Anna : Je pense que l’inspiration et la créativité sont des processus inconscients qui est toujours en fonctionnement. Il semblerait que les idées sortent simplement de nulle part, mais je pense qu’elles apparaissent aussi après que beaucoup de travail ait été fait de manière inconsciente. Je suis inspirée par tout ce qui arrive autour de moi. La stagnation n’aide absolument pas…

Comment avez-vous choisi ce magnifique artwork pour l’album ?

Anna : Cette illustration a été réalisée par l’impressionnant Costin Chioreanu, que j’admire depuis longtemps. Je suis fan de son travail depuis de nombreuses années, j’ai même un de ses dessins tatoués sur mon bras. Nous savions tous qu’il serait la bonne personne pour créer l’interprétation visuelle de notre histoire. Puisque c’est un concept album avec une histoire très graphique, l’artwork joue une place encore plus capitale et nous devions donc nous concentrer dessus. Costin est le genre d’artiste qui peut juste rendre quelque chose magique, sans avoir besoin de véritables lignes directrices. Il semble voir les choses comme moi quand j’écris de la musique ou des paroles.

Quelle est votre chanson favorite de l’album et pourquoi ?

Ivo : Actuellement je dirais Death, ou Death Pt II. Death parce que elle drôle à jouer, catchy et épique. Death Pt II car elle me donne des frissons à chaque fois que je l’écoute. Ma préférée change tous les jours !

Anna : Pour moi c’est pareil, ça change toujours. Actuellement je suis vraiment à fond sur nos nouveaux singles, Death et Drown. Les deux sont des morceaux longs et épiques. Je suis vraiment curieuse d’avoir les réactions dessus d’ailleurs !

Quand j’écoutais The Spell, j’ai eu la sensation qu’il était plus folk que metal par rapport au précédent. Etait-ce voulu ?

Ivo : Je ne pense pas que nous soyons un groupe de metal typique de toute façon, donc c’est peut-être la raison. Nous écrivons juste les chansons que nous aimons et ne planifions pas d’inclure ou d’exclure tel ou tel élément, ils s’incorporent naturellement. Sur The Spell, il y a bien plus que du folk, nous avons travaillé avec beaucoup d’influences rock, prog et classiques également.

Est-ce que des clips sont d’ores et déjà programmés ? Et n’est-ce pas trop dur d’être devant le feu des caméras quand on est habitués au studio et à la scène ?

Ivo : Il y a un clip animé de prévu pour chacune des chansons de l’album en fait ! Le style animé garde le focus sur l’histoire, c’est pourquoi nous avons choisi de ne pas passer devant la caméra cette fois.

J’ai vu votre show au Download Festival Paris l’an dernier. Comment as-tu ressenti le public français et ce festival ?

Ivo : Je me souviens que c’était génial et que le public a assuré également ! Le festival en lui-même était très sympa aussi, nous en avons profité pour voir des groupes épatants comme Opeth ou encore Ghost, j’ai vraiment adoré.

Avez-vous déjà des concerts de programmés en France ?

Ivo : Nous jouons le 27 avril à Echos & Merveilles à Bruguières. Et nous allons très clairement prévoir d’autres dates en France dans l’année.

Quel est ton pire souvenir sur scène ?

 Ivo : Je ne me souviens pas de quelque chose de particulièrement marquant dans le mauvais sens du terme. Soit j’ai eu beaucoup de chance, soit mon cerveau ignore les mauvais souvenirs je ne sais pas. Mais je dirais que les problèmes techniques me rendent toujours très nerveux sur scène !

N’est-ce pas trop dur pour vous avec les tournées, les voyages, d’avoir une vie personnelle, voire même une vie professionnelle à côté du groupe ?

Ivo : Cellar Darling est notre objectif principal mais bien entendu nous avons tous une vie en dehors du groupe, et des girlfriends/boyfriends, ainsi que des boulots. Pour moi le plus problématique à l’heure actuelle est de gérre la partie financière de cette vie.

Anna : C’est la même chose pour moi. J’ai un autre emploi en tant qu’ingénieure son en studio et je l’adore, donc je veux que les deux évoluent en parallèle. Je dois donc les privilégier chacun et ce n’est pas simple.

Merci beaucoup pour vos réponses !

Ivo : Merci pour le soutien !

Anna : Merci à toi et cheers !

Eldricht Tales

A propos de Thomas Riquet

Passionné de littératures de l'imaginaire il cherche à faire partager sa passion au plus grand nombre à travers ses chroniques et le site. Depuis 2011 il est également anthologiste et directeur de la collection Reflets d'Ailleurs (Fantasy) des Editions Asgard, sous son vrai nom. Ce faisant il assure également la direction littéraire d'anthologie lorsque tous ses boulots lui en laissent le temps, ce qui arrive trop rarement à son goût..

Lisez aussi

Covered In Blood – Arch Enemy

La première réflexion qui me soit venue en tête en apprenant l’existence de cette compilation …

Moonglow – Avantasia

Deux ans après la sortie de Ghostlighs, Avantasia, le projet musical de Tobias Sammet (EDGUY), …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *