Glitch – S1 – Tony Ayres et Louise Fox

James, le shérif de la petite ville Yoorana en Australie, se rend au cimetière en pleine nuit et y découvre six personnes qui, complètement nues, viennent tout juste de sortir de leur tombe. Avec l’aide du docteur Elishia McKellar, il décide de les protéger jusqu’à ce qu’ils découvrent comment et pourquoi ils sont revenus à la vie.

Petite série australienne sans prétention, Glitch est la bonne surprise de ce début d’année. Evidemment, il s’agit d’une adaptation de la série française Les Revenants (déjà adaptée par les Américains), que je n’ai pas vu donc ça ne m’a pas gênée, mais si elle est déjà adaptée deux fois, elle doit sûrement valoir le coup…

Intrigue très étrange, musique inquiétante, personnages bizarres; tout est fait pour nous mettre dans l’ambiance, comme les décors de cette ville de rednecks australiens. La série est finalement assez prenante, car les personnages sont très bien construits. On s’attache beaucoup à ses revenants qui ont perdu la mémoire et vont peu à peu redécouvrir leur passé. L’épée de Damocles au-dessus de leur tête ajoute un mystère à l’histoire: une barrière invisible les empêche de sortir de la ville  sous peine de mourir. Ils se retrouvent donc prisonniers tout en étant libres (de leur tombe), avec pourtant une seconde chance de vivre.

A chaque épisode, un personnage a un flash-back qui lui permet de comprendre qui il est. On suit en parallèle la vie mouvementée de James qui attend un enfant alors que son ex-femme vient tout juste de revenir à la vie! Vient également s’ajouter (sur les derniers épisodes), la question du laboratoire pharmaceutique Noregard du coin qui ne serait pas étranger à ces événements: il est question de manipulation des cellules et de génétique. Un sujet qui semble intéressant à aborder par la suite.

Je me suis laissée vraiment happée par cette série bien faite malgré des acteurs manquants cruellement de charisme. J’ai aussi apprécié la légère touche de fantastique pour une série au final plutôt réaliste. L’accent australien très particulier et les décors (comme le bush australien par exemple) donnent une touche originale et locale qu’on n’a pas l’habitude de voir. On saluera notamment la mise en avant de la culture aborigène (même si pas suffisamment exploitée).

Evidemment, la fin de la première saison ne donne aucune réponse, mais on a pourtant bien avancé dans l’intrigue (notamment via la découverte de la véritable identité d’Elishia).

Une première saison réussie qui laisse présager une suite plus sombre centrée autour des tests en laboratoire. A suivre…

Glitch, saison 1

créée par Tony Ayres et Louise Fox

avec Patrick Brammall, Genevieve O’Reilly, Emma Booth, Emily Barclay, Ned Dennehy

ABC / Netflix

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *