Bukkraken – Carcharodon

Carcharodon, outre le fait que ce soit le petit nom du requin blanc, c’est un trio italien qui existe depuis 2003 et qui a testé plusieurs configurations. Passant du power metal a du doom sludge, on peut dire aujourd’hui que l’album qu’ils ont sorti est un bon témoin de leur passé et expérimentations.
Le titre de l’album est assez représentatif du groupe, second degré et mots valises sont leur marque de fabrique. Avec Bukkrakren on reste dans le domaine marin et animalier, entre autre.

A la première écoute on retrouve un bon groove et ça envoie plutôt vachement bien. Les titres des morceaux annoncent autant la couleur que le nom de l’album : Amis de la finesse et de la poésie bonsoir !

Bile Dealer va vous mettre dans l’ambiance avec des sons lourds, et pesants avant de partir dans un déchainement de riffs à la Motörhead. Oui j’ose, car vraiment certains titres sont dans cette même énergie.

Sans transition Weed & Brown Sound, tout comme le titre U-666 fleure bon le stoner, sludge doom et tout ce que vous trouverez en gras y compris la voix du chanteur qui rappelle par moment les vocalistes que j’adore tel que Reuno de Lofo ou le chanteur de Church of Misery ou celui de Beastwars. Ces deux titres sont de belles réussites c’est lourd, efficace et ça fleure bon le gras de Bongzilla ou Belzebong.

Bukkraken est un titre dément, un de mes favoris pour son efficacité, sa rapidité, la voix et l’audace. Court , moins de trois minutes, endiablé et rock. Tout y est. Ça fait du bien… Aux oreilles!

Whalefucker est un morceau qui sonne un peu plus gras, plus doom justement mais seulement sur certains passages. L’ambiance de ce morceau me fait penser à des vieux titres de Lofo. La voix est grave et les riffs le sont tout autant. Simple et efficace, encore une fois, tout comme le morceau suivant Zebra Coat Cobra Head, la voix y est est très rauque, une tonalité que j’apprécie beaucoup, soutenue par un riff de guitare qui va vous endiabler le corps.

Beak and Claw est un autre de mes favoris, outre le pig squeel, c’est un morceau super dynamique et très très rock avec des lignes de guitares plus lourdes. Ça en fait un morceau idéal pour la bagarre! Tout comme le titre suivant d’ailleurs, Reptile gauchos, qui va régaler les amateurs de titres rapides, et de sonorité répétitives à la Motörhead. On passe d’une ambiance lourde presque stoner à une guitare sous speed et acide : un titre rock et d’une très belle maitrise!

Nuclear Piss clôture avec brio cet album en vous donnant un dernier coup de pêche, et d’énergie. Si après ça vous n’avez pas envie de sauter partout faites play again.

On va pas se mentir, j’ai mis un peu de temps avant de vraiment apprécier chaque morceau. J’aime énormément ce second degré dans les titres des morceaux et l’énergie dans chaque compos. Vraiment je vous recommande l’écoute de cet album qui va vous dynamiser et vous remettre sur pieds si vous avez un coup de mou. En cette saison cet album va vous faire un bien fou!

Bukkraken
Carcharodon
2018

Jehleen

Bonjour je m'appelle Jeh' j'ai 29 ans bientôt 32 et j'aime les hyènes. Parce que les hyènes c'est un animal dont on parle jamais alors..... Passionnée de SF (films, série télé, livres!), de vieux films et de musique, grande amatrice de mangas et films asiatiques (Takeshi Kitano, Wong Kar Wai), de chats. Je suis touche à tout mais le métal reste mon point d'ancrage. Un peu geek à mes heures (les MMO, c'est mal m'voyez) avec un humour particulier, normal quand on oscille entre les Monty Python et South Park. j'aime les défis, le premier était de me lancer et communiquer ma passion, me voilà sur E maginarock, le suivant sera d'apprendre un instrument de musique. Keep smiling, keep on rocking!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *