Etoiles d’Albes – Les Elfes T2 – Bernhard Hennen

Petit retour dans l’univers de Bernhard Hennen et ses elfes avec le second tome des aventures de Farodin et Nuramon. Après un premier tome dans le côté classique était parvenu à me séduire, j’étais curieux de voir ce que l’auteur allait produire dans ce second opus, souvent jugés comme les plus difficiles à maîtriser. Entrons donc dans ce Etoiles d’Albes et voyons ce qu’il en est réellement !

La couverture, tout comme celle du premier tome, fait fortement penser à du World of Warcraft, mais sans que cela ne soit réellement gênant. Le fait est que la posture guerrière et inquiétante donne envie de plonger plus avant dans l’univers de ce roman. Et ce n’est pas la quatrième de couverture qui va me faire mentir.

La reine des elfes a fermé toutes les Portes qui mènent vers l’Autre Monde. Mandred ne reverra jamais ses semblables et Farodin et Nuramon craignent de ne jamais trouver Noroelle dans le Monde Brisé. Pourtant, ils refusent de perdre espoir. Farodin pense qu’en rassemblant les grains éparpillés du sablier qui ont servi au sortilège, il pourra sauver sa bien-aimée. Quant à Nuramon, il est persuadé de trouver un chemin grâce aux Étoiles d’Albes : si les Portes sont fermées, il en créera de nouvelles ou retrouvera celles qui furent oubliées. Estimant n’avoir plus rien à perdre, Mandred les accompagne. Ainsi, les trois compagnons se lancent dans une périlleuse quête qui mettra à l’épreuve leur amitié, leur foi et leur courage.

Autant vous le dire tout de suite, Bernhard Hennen parvient à éviter les écueils classiques dans lesquels tombent tant d’auteurs : ici pas de facilités scénaristiques, pas d’ellipses inutiles. L’auteur va droit au cœur de l’action qu’il souhaite nous raconter et cela sans ambages. Reprenant un trio de personnages qui a parfaitement fonctionné auparavant il les relance à l’aventure sans vergogne et pour notre plus grand plaisir. Alors bien sûr comme dans le premier tome il ne faut pas s’attendre à un roman qui va révolutionner le genre Fantasy, au contraire. C’est classique à souhaits et les lecteurs habitués à la sword and sorcery ne seront sûrement pas dépaysés par ce livre. Au fil des pages l’auteur nous déroule son roman avec un art visiblement consommé de conteur, prenant parfois le temps de développer tel ou tel protagoniste mais en restant toujours dans un certain classicisme qui a un côté clairement rassurant. Le scénario se déroule sans accroc mais également sans réelle surprise pour le lecteur.

Le style de Bernhard Hennen est toujours aussi agréable à lire en tous cas, et la traduction est de bonne qualité. Le roman est fluide, on ne se perd pas dans des coquilles sans fin ou des descriptions trop longues, l’action étant privilégiée.

Etoiles d’Albes est donc ce que l’on pourrait qualifier de bon second tome : efficace, simple et agréable. Il offre de bons moments de divertissement, véritable roman de gare, au sens noble du terme, de la fantasy. Aux lecteurs cherchant une fantasy élitiste passez votre chemin, par contre ceux qui préfèrent l’aventure avec un grand A alors là plongez-vous dans ce livre sans une hésitation !

Etoiles d’Albes
Les Elfes T2
Bernhard Hennen
Bragelonne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *