Le mystère Enfield – Kristoffer Nyholm

le-mystere-enfield

Le mystère Enfield est une mini série (3 épisodes).

Basé sur des faits réels.

Janet et Margaret sont deux sœurs qui vivent avec leur mère et leurs frères dans une petite maison du Nord de Londres, à la fin des anhistoires-dans-le-noirnées 70. Le soir, elles jouent à se faire peur en se racontant des histoires d’horreur dans leur chambre. Mais une nuit, des coups retentissent dans l’armoire de la pièce. Les meubles frissonnent et, sous les yeux de toute la famille, une commode s’effondre brutalement par terre.

La mère fait alors appel à Maurice, spécialiste du paranormal. Maurice a perdu sa fille il y a peu, une jeune femme qui s’appelait Janet… Commence alors une longue descente aux enfers pour les témoins de ces phénomènes surnaturels. Le mystère ne fait que commencer…

Le mystère Enfield est une série à regarder le soir, de préférences volets fermés, lumières éteintes et juste avant de s’endormir.

Habituellement, je ne suis pas une grande fan de ce genre de films, car je trouve qu’ils manquent beaucoup d’originalité. Pourtant, une fois n’est pas coutume, je me suis laissée prendre au jeu.

J’ai trouvé que cette petite série était très bien interprétée.

janet

Janet, héroïne de l’histoire, est extrêmement troublante. Elle alterne entre les moments où elle semble terrifiée et une confiance naturelle en elle-même qui paraît la détacher de tout. Le résultat est assez étonnant car tout au long de la série, on ne sait si elle souhaite véritablement se défaire de ces revenants qui la hantent ou si elle leur porte malgré tout une certaine tendresse…

Le personnage de Maurice, spécialiste un peu raté du paranormal, est très attachant. Il est interprété par Thimoty Spall, que je connaissais surtout pour avoir joué Peter Pettigrow dans Harry Potter. Ici, il parvient à nous faire oublier totalement ce personnage assez désagréable et livre une très jolie performance.

L’histoire en elle-même n’est pas particulièrement originale : maisons hantées et possessions démoniaques sont des sujets qui ont été rebattus aussi bien dans la littérature qu’au cinéma. Pour autant, ici, je trouve que cela fonctionne très bien. Au delà enfielddes personnages extrêmement crédibles, la façon dont le thème est traité contribue pour beaucoup à l’ambiance angoissante qui se dégage. Il y a un côté presque documentaire dans cette petite série qui ne tombe ni dans l’excès ni dans la surenchère d’effets spéciaux.

Au fur et à mesure que les épisodes avancent, on bascule très vite dans un surnaturel franc, peuplé de ces possessions fantomatiques, de médiums et de revenants. Ce fantastique arrive peut-être un peu trop rapidement pour moi : on n’a pas vraiment le temps de se poser les différentes hypothèses qui pourraient expliquer ce qui se passe. Cette série est tirée d’une histoire vraie, et j’aurais apprécié qu’on laisse plus de place à d’autres interprétations avant de se concentrer véritablement sur celle qui relève du surnaturel.

Mais l’ensemble est très bien fait, et donne vraiment envie de connaître la suite. J’ai regardé les trois épisodes d’une traite.

L’ambiance est assez angoissante et pose bien le décor, ce qui facilite encore l’identification aux personnages et la plongée au cœur du mystère. Une fois de plus, je ne suis pas fan de ce genre de films faute de les trouver crédibles, mais ici ça fonctionne véritablement et j’ai même réussi à être impressionnée par les scènes de possession.possession

Je mets juste un petit bémol : je n’ai pas été convaincue par la fin, qui m’a semblé à la fois trop tirée par les cheveux et un peu trop idéale.

Cette petite série est donc une découverte intéressante, qui m’a donné envie de me pencher sur le mystère dont elle est tirée.

Le mystère Enfield

par Kristoffer Nyholm

avec Thimoty Spall, Juliet Stevenson, Matthew Macfadyen,…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *