T.O.M.B. est un de ces groupes d’ambiant metal qui parvient à séduire l’auditeur sans véritable mélodie, en l’invitant à s’immerger dans leur univers macabre comme dans la vapeur douillette d’un sauna. Fury Nocturnus ne va pas faire exception aux habitudes du groupe et une fois de plus nous allons être pris dans une tourmente de sons étranges, inquiétants et pourtant séduisants.

L’album début sur Into Wotan Flames, signifiant immédiatement l’inspiration nordique du groupe (Wotan est Odin) et se poursuit sur quatorze pistes. Il est vraiment difficile de faire du morceau à morceau sur ce type d’albums car les morceaux sont cohérents, imbriqués les uns dans les autres, parfois courts parfois longs. Il s’en dégage une impression macabre, propice à l’écriture ou à la lecture d’un roman fantastique. Le groupe est vraiment très bon dans son processus créatif, parvenant à donner toute la mesure à leur musique. De fil en aiguille même l’auditeur peu fan de ce type de pistes se prend au jeu et écoute attentivement.

Avec Fury Nocturnus, T.O.M.B. est parvenu à me convaincre de leur démarche, que la manière dont ils voient la musique ambiant est particulièrement intéressante. Un excellent album que je conseille à tous ceux qui aiment le genre et à ceux qui cherchent à découvrir de nouvelles choses, à être surpris.

Fury Nocturnus
T.O.M.B.
Peaceville
2016