Notre-Dame-des-LoupsDepuis qu’Adrien Tomas a percé sur le marché des auteurs français de fantasy j’observe sa progression avec la plus grande attention, ; persuadé qu’il fait clairement partie de ces auteurs en devenir qui devraient apporter le meilleur aux littératures que nous aimons. J’attendais donc beaucoup de sa dernière production, me demandant ce qu’il pourrait encore produire d’excellent en matière de fantasy après deux premiers romans fort réussis. Eh bien il m’a pris à contrepied en proposant totalement autre chose que de la fantasy : du western fantastique.

La couverture est simple tout en étant parlante pour le lecteur : des fusils, une ombre de loup, tout est dit et en même temps tout reste caché. La quatrième de couverture nous en dit par contre beaucoup plus sur le contenu du roman.

1868, aux confins de l’Amérique, les Veneurs, une petite troupe d’hommes et de femmes sans foi ni loi, aux munitions forgées d’argent, l’âme froide comme l’acier, parcourent les immensités de l’Ouest sauvage.

Ils s’enfoncent, la peur au ventre mais déterminés, dans les gigantesques forêts que seuls les Indiens et les pionniers arpentent. Ils connaissent leur mission : elle pue le sang et la mort. Elle a le son des chairs qui se déchirent et des os qui rompent, des incantations vaudou, des balles qui sifflent et des molosses qui aboient. Au loin, les premiers hurlements se font entendre. La chasse commence… Une chasse qui doit réussir quel qu’en soit le prix. Une chasse pour abattre leur plus terrible ennemie : Notre-Dame des Loups…

Voilà enfin un roman qui change les codes actuels de l’imaginaire ! Et cela fait bien plaisir à voir. Adrien tomas nous propose, en contre-point à l’urban-fantasy une sorte de western-fantasy de la plus grande qualité. Mêlant les mythes indiens, la civilisation américaine de la seconde moitié du XIXème siècle et la manière contemporaine d’appréhender le fantastique, il parvient à nous inviter à un voyage au cœur de la Forêt Blanche sur les traces de Notre-Dame-des-Loups et je peux vous dire que l’on suit avec une attention non feinte cette traque dangereuse et inquiétante. En commençant le roman je craignais quand même l’aspect répétitif des scènes de combat car, soyons francs, un coup de pistolet reste un coup de pistolet et semble moins séduisant au lecteur de fantasy que des passe d’armes à l’épée. Et pourtant il parvient à renouveler sans cesse son récit notamment grâce à une très intelligente manière de faire tourner les narrateurs en y ajoutant des twists du plus bel effet.

L’écriture d’Adrien Tomas est toujours d’aussi bonne qualité et vient ajouter à la qualité du récit qui ne repose donc pas que sur l’idée géniale du scénario de départ.

Par contre j’ai un petit coup de gueule à pousser concernant ce roman. Il n’est pas épais (200 pages), écrit gros, et il est vendu 18 euros. J’ai personnellement trouvé le prix excessif pour un roman si petit finalement.

Notre-Dame-des-Loups donne une autre dimension à Adrien Tomas en tant qu’auteur. Jusque-là cantonné, si l’on peut dire, à la fantasy classique, il nous surprend en ouvrant totalement ses horizons à travers un récit de la plus grande qualité, avec des idées foisonnantes et surtout dans un genre franchement inattendu en France. Bref, de l’excellent travail qui mérite clairement de trouver ses lecteurs…

Notre-Dame-des-Loups
Adrien Tomas
Mnémos
18 €