Les cinq rubans d’or – Jack Vance

5rubansCe court roman a été écrit par Jack Vance en 1950 et a connu une première publication française en 1984 aux éditions Pocket, qui l’ont ensuite réédité en 1991 dans leur fameuse collection  SF – Fantasy aux couvertures argentées … Cette fois, c’est ActuSF qui vient nous proposer une réédition et cela avec une nouvelle couverture. Celle-ci est vraiment sympa, ce côté comics me plaît énormément.

Pour libérer la Terre du joug de l’empire des Cinq Mondes, Paddy Blackthorn se retrouve à courir l’espace afin de découvrir le secret de l’ultrapropulsion spatiale. Ses seuls indices : quelques bribes de données codées sur cinq rubans d’or.

Heureusement, il pourra compter sur l’aide de l’énigmatique Fay car tout l’Empire est à ses trousses.

Et pour cause, Paddy a causé la mort de ses cinq plus grands princes…

Conteur inlassable, Jack Vance n’a cessé tout au long de sa carrière de nous emmener vers des galaxies et des planètes lointaines.

Parmi ses succès, on compte quelques monuments de la science fiction comme Le Cycle de TschaïLa Geste des Princes-Démons ou encore La Terre mourante. Avec Les Cinq rubans d’or, il nous propose un space opera, picaresque et exotique comme lui seul sait les écrire.

Je le confesse, c’est la première fois que je lis du Jack Vance. Et puis étant fan de Thomas Geha, je me devais d’en lire. J’ai donc sauté sur l’occasion lorsqu’on m’a proposé ce roman.

Langtry, un Terrien, inventeur fortuit de l’ultrapropulsion, a divisé son savoir entre ces cinq fils, cinq fils qui ont élu domicile sur des planètes différentes. Chaque planète ayant des contraintes qui lui sont propres, les humains qui y résident ont muté de générations en générations et ne sont désormais plus que de lointains cousins des Terriens. Les cinq mondes dominent l’univers, ont la mainmise sur l’ultrapropulsion et décident chaque année quels quotas attribuer à telle planète ;  notre belle planète Terre a quant à elle été rétrogradée au rang de sous-planète.

Paddy Blackthorn, un héros tel que je les aime, se fait  arrêter dès le début du roman pour trois raisons : un, pour s’être  introduit dans un bâtiment dont l’accès lui était interdit ; deux, et ce, afin d’y découvrir les secrets de l’ultrapropulsion ; et enfin trois, pour avoir fait exploser une partie dudit bâtiment, faute de connaissances en la matière, manquant  par là-même  faire exploser la ville entière !

Mais Paddy a de la repartie, de la gouaille et c’est bien ça qui le sauve presque de cette première mésaventure. Doué de talents linguistiques, il se fait nommer interprète au sommet annuel des fils des cinq mondes en guise de punition. Paddy va trouver le moyen de tuer les cinq fils d’un coup et de faire de lui la personne la plus recherchée des cinq mondes, car il a également réussi à se procurer les cinq rubans que chacun des fils portaient à leur poignet. Ces rubans censés révéler le secret de l’ultrapropulsion …

Je me suis donc régalée avec ce space opera : Paddy n’en loupe jamais une et loin d’être un héros accablé par le sort, il sait toujours sortir son épingle du jeu. Le roman est court, se lit très vite et j’ai été très agréablement surprise de constater à quel point Vance a su planter  un monde riche et cohérent. Une lecture sans prise de tête et divertissante, mais qui n’en reste pas moins très intelligente …

Les Cinq Rubans d’Or 
Jack Vance
Couverture : Rodolphe Reyes
Traduction : Dominique Haas
Éditions ActuSF

14 €

 

 

2 thoughts on “Les cinq rubans d’or – Jack Vance

  1. Excellent roman en effet ! comme tous les Vance d’ailleurs à part ses tous derniers romans… mais bon, c’est mon auteur préféré alors…
    C’est toute la force de Vance de nous plonger très vite dans un univers parfaitement décrit sans pour autant tomber dans des descriptions interminables et dans lequel on pénètre de suite. On peux constater aussi cela dans ses nouvelles qui sont d’une richesse d’imagination et d’une densité incroyable !
    Et j’aime bien l’épure-rétro de l’illustration de couverture.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *