Ad Naturam – La Licorne T2 – Mathieu Gabella, Anthony Jean

La Licorne 2Au coeur du continent glacé, le petit groupe de médecins a survécu à l’attaque de l’ennemi qui les traque depuis qu’un mystérieux individu leur a fait parvenir à chacun des tapisseries contenant des indices scientifiques. Grâce au soutien des étranges créatures Primordiaux, ils ont ramené à la vie Paracelse enfoui dans les glaces juste avant que la vermine ne contamine le tombeau de glace abritant encore d’autres Primordiaux et savants faussement décédés jusqu’alors. Bien que Paracelse soit furieux d’avoir été ainsi manipulé par les Asclépiades, il accepte de se joindre aux autres pour combattre cet ennemi encore invisible qui cherche à abattre la Science naissante à travers eux. Suivant les indices géographiques lisibles dans l’une des tapisseries, ils se rendent à Milan avec les Primordiaux restants.

Dans le même temps, à Rome, le maître du complot, un cardinal, laisse entendre que ces attaques sont sa guerre contre la Science, ce phénomène qui éloigne les fidèles de leur Eglise. Une fois à Milan, les médecins suivent un des Primordiaux jusqu’à un laboratoire caché, empli des résultats de recherches touchant à la mécanique, à la physique, à l’anatomie, à la biologie et des esquisses rappelant le dessin des tapisseries : ils sont dans le repaire de celui qui leur a envoyé les indices. Mais qui est-il ? Le temps leur est compté, déjà des émissaires de leur ennemi surgissent et les attaque de plus belle.

Tandis que les Primordiaux combattent, un nouvel allié bondit depuis le fond du laboratoire, ses tentacules brisent les adversaires et empoignent les médecins. Tous parviennent à échapper à l’emprise de ce nouveau Primordial, le Kraken, gardien des lieux. Malheureusement, Ambroise Paré ne peut s’échapper, déjà les tentacules le saisissent et une image apparaît dans son esprit. Il hurle à ses compagnons de se rendre à Venise puis disparaît dans l’antre du Kraken. La piste vers Venise est-elle sûre ? Les médecins traqués y trouveront-ils celui qui a tenté de les contacter et mis en péril leur existence ? Quel est le but final de cet ennemi qu’ils ne perçoivent pas encore ? Une chose est certaine : pour sauver les Primordiaux et le savoir immense qu’ils abritent, les savants vont devoir trouver comment enrayer la vermine. Et si la licorne, le plus puissant et mère de tous les Primordiaux d’après la légende, était la source de guérison ultime ?

20080303151057_t2

A peine esquissée dans le premier tome, l’énigme scénaristique se dévoile habilement sous les doigts de Mathieu Gabella dans ce second opus. Les rivaux ancestraux deviennent alliés face à un ennemi commun, les créatures mystérieuses sources d’un savoir millénaire restent libres de choisir le camp, non des savants mais de ceux qui cherchent à leur nuire, le meneur de cette rébellion contre l’autorité dogmatique catholique pourrait être un personnage bien connu demeuré secret sous bien des aspects… Léonard de Vinci !

Les dessins d’Anthony Jean subliment cette histoire. Chaque lieu porte une atmosphère propre par une colorisation travaillée en monochrome : brune et lumineuse pour la terre d’Italie ; sombre, bleutée et lunaire pour les rues de Milan ; sombre, de bois brun et tachetée d’une lumière d’huile pour le laboratoire… Le détail anatomique des Primordiaux comme des humains, l’expressivité des visages, la vitalité des mouvements et déplacements, la richesse documentée du traitement des décors…

9782756005997_2

Les éditions Delcourt offrent un travail d’impression de qualité, agrémenté de petits mémos en fin de tome, des bases pour le lecteur néophyte (biograhie de Parascelse, définitions du génie anonyme, du mouvement perpétuel, du concept de microbe à travers l’histoire, historique des microscopes et lunettes astronomiques).

L’ensemble affirme La Licorne comme une très bonne bande dessinée d’action, de suspense et source de connaissances habilement mêlées à une oeuvre de fiction.

Ad Naturam
La Licorne T2

Scénario : Mathieu Gabella
Illustrations, couleurs : Anthony Jean
Collection Machination
Editions Delcourt

12,90 €

 

Clémentine Fourau

Clémentine Fourau

Prisonnière ravie du monde des rêves et de l’imaginaire depuis l’enfance, j’ai connu mes premiers émois littéraires avec les classiques contes et autres aventures des héros de cape et d’épées avant de glisser dans un univers encore plus riche : Histoire, mythologies, légendes, sorcellerie, Fantasy, fantasmagories… Le charme grandiose des oeuvres de Stephen King, JRR. Tolkien, H.P Lovecraft, Edgar A. Poe et Anne Rice furent autant de rencontres magiques éveillant un appétit d’ogre pour le fantastique sous toutes ses formes. Egalement férue de mangas, de films d’animation et de cinéma, j’ai vogué entre mes passions et des études d’histoire de l’art et archéologie, traînant un sentiment persistant que le Livre était ma véritable voie. Aujourd’hui, j’ai trouvé un équilibre, remplissant sans cesse le peu d’espace dans lequel je vis avec toujours plus de livres et partageant ma passion des mots et de l’image à travers mes chroniques et un travail d’écriture qui, je le souhaite, aboutira à séduire un lectorat plus large encore. Car rien n’est plus savoureux que de créer son propre univers du rêve… ou de cauchemars !

2 commentaires sur “Ad Naturam – La Licorne T2 – Mathieu Gabella, Anthony Jean

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.