DarksidersComme il est maintenant de tradition, voici un roman qui plonge le lecteur dans l’univers de Darksiders, le célèbre jeu sur console et PC. Milady nous propose ce roman a un  prix attractif qui permettra à tout un chacun de se faire une idée de l’univers dans lequel évoluent les avatars du jeu.

Il est à noter que ce roman est  la préquelle du jeu et se situe avant les deux opus chers aux gamers.

La quatrième de couverture nous donne une première idée de ce qui nous attend et je vous propose de la partager :

Plusieurs siècles avant les évènements de Darksiders et de Darksiders II, deux des redoutables Cavaliers de l’Apocalypse, Mort et Guerre, ont pour mission d’empêcher un groupe de rebelles de localiser le Caveau des Abominations, qui recèle des armes au pouvoir de nuisance redoutable. Un arsenal capable de briser la trêve fragile entre le paradis et l’enfer, au prix d’une destruction absolue. 

Voilà, le tableau est tracé et nous allons assister au travers des 480 pages de l’ouvrage à un affrontement titanesque entre les forces du Bien et du Mal au travers de leurs agents. C’est une balade à travers un univers onirique où nos seuls repères sont justement ces mêmes agents de Dieu et de Lucifer. Anges et démons vont se livrer une guerre sans merci à travers des mondes tous plus improbables les uns que les autres. Le rythme est effréné et l’on sent bien la volonté de l’auteur de faire passer à travers son récit le tempo endiablé du jeu vidéo. Les univers sont de la même manière un pur bonheur pour un graphiste, qui doit pouvoir à travers les descriptions se régaler en termes de couleurs, fondus enchaînés et structures…

Les Cavaliers et les Anges vont être amenés à travailler ensemble pour venir à bout de la menace que représentent les deux fous qui ont décidé de détruire l’ensemble des univers connus et inconnus, passés, présents et à venir.

Ils vont à travers des luttes titanesques se déplacer de plateaux de jeu en plateaux de jeu pour venir à bout de chaque boss de fin de quête. Oui, je sais, c’est facile comme figure de style, mais désolé, le livre est construit comme un jeu et l’on se déplace au gré des quêtes qui nous sont confiées, heu !! Non,  qui sont confiées aux protagonistes.

En résumé, nous avons entre les mains un scénario pour un futur jeu qui pourrait s’appeler Darksiders, Retour vers le Passé.

L’ouvrage est sympathique, sans plus. Il se laisse lire mais ne m’a absolument pas donné envie d’aller plus loin dans cet univers et de me précipiter pour acheter le jeu (et pourtant, je suis un  gamer patenté).  Sachant que l’on peut trouver le jeu, en occasion pour PC, dans les mêmes prix, je conseillerais de se procurer plutôt celui-ci, qui permettra une immersion plus complète et une rentabilité plus importante en termes de temps occupé. Il est clair que comme d’habitude, ces romans commandés sur un univers précis et devant reprendre les impératifs du jeu sont rarement d’une grande qualité et que celui-ci n’échappe à la règle.

 

Darksiders – Le caveau des abominations

Auteur : Ari Marmell

Traducteur : Cédric Degottex

Illustrateur : Petrol Design

Milady

8,60 €