Geste du sixieme royaumeIl y a des romans dans lesquels on se plonge sans aucun problème et le nouveau roman (enfin, disons pavé plutôt !) de Mnemos en fait partie.

Cinq royaumes se font la guerre depuis des générations, ils s’unissent enfin pour détruire le sixième situé en leur coeur, une immense forêt sauvage dont on dit qu’elle abrite toutes les créatures des contes et des légendes. Mais voici six personnages aussi différents que l’eau et le feu qui se découvrent les protecteurs du sixième royaume. Le roman raconte avec un rythme effréné les destinées de ces héros malgré eux, semées d’embûches, de pièges, de doutes, de découvertes incroyables et de magies insaisissables.

Malgré le trop grand nombre de personnages (une vingtaine environ) qui brouille parfois le lecteur, Adrien Tomas nous entraîne dans un véritable univers d’héroïc-fantasy à la fois original et imprégné d’un certain Seigneur des Anneaux. L’auteur nous plonge très rapidement dans l’intrigue après une description détaillée de chaque personnage. Créatures merveilleuses et lieux enchanteurs sont au rendez-vous. Un souffle épique règne sur l’ouvrage malgré quelques longueurs.

L’auteur nous propose un récit à voix multiples ce qui n’est pas toujours aisé à gérer. D’ailleurs, au début il est très facile de décrocher et d’apprécier moyennement les très courts paragraphes de l’auteur qui s’avère cependant d’une belle efficacité narrative.

La taille du roman pourra en rebuter plus d’un, car il faut bien avouer qu’un certain temps est nécessaire pour terminer l’histoire. Cependant, la dynamique de l’intrigue permet une lecture agréable. Le style de l’auteur est fluide et on notera un très bon travail sur les dialogues.

La couverture d’Alain Brion est assez décevante et je suis étonnée de ne pas voir les personnages principaux mis en avant.

CONCLUSION

Pour un premier roman, Adrien Tomas fait fort et Mnemos nous propose encore une fois une œuvre de qualité. Un grand roman de fantasy comme on les aime !