L’Héritage de l’esprit-roi – Claire Krust

Le premier roman de Claire Krust avait, au moment de sa sortie, su me subjuguer littéralement, mêlant japon médiéval et fantasy, le tout avec talent. A l’époque cela semblait une incursion unique dans cet univers et je trouvais cela dommage. Mais L’Héritage de l’esprit-roi revient dans le monde des Neiges de l’éternel pour notre, et mon, plus grand plaisir. De nouveau nous allons pouvoir suivre les aventures se déroulant dans ces terres imaginaires si prenantes.

Shinya est l’onmyoji impérial. Maniant l’illusion et la divination, il est le garant de l’équilibre entre le monde des humains et celui des esprits, à la fois protecteur, juge et bourreau. Quand la fiancée de l’empereur est victime d’une étrange malédiction, c’est à lui de mener l’enquête. Shinya se lance sur les traces du coupable, mais celles-ci semblent conduire tout droit vers un lieu de son propre passé, qu’il pensait oublié…
D’où vient la longévité extraordinaire de Shinya et la marque noire qui apparaît parfois sur son front ? Quel prix l’onmyoji est-il prêt à payer pour maintenir l’équilibre ?

Dès les premiers chapitres le lecteur découvre Shinya et j’ai été instantanément sous le charme de ce personnage dont on ne sait au final pas grand-chose… Et au fil du roman nous allons en apprendre plus sur l’histoire de cet onmyoji impérial, sur la manière dont il est parvenu à son poste, ce qui l’a forgé. Mais en parallèle le lecteur va également découvrir une enquête afin de savoir qui a tenté de tué la promise de l’empereur. Cette trame scénaristique principale, si elle semble un peu facile de prime abord, va s’avérer beaucoup plus complexe et ne pas être un simple prétexte à la découverte de Shinya. On se prend au jeu de l’enquête, à ne pas comprendre ce qui se passe au fil des pages, tandis que tout se dévoile peu à peu.

Le monde que Claire Krust nous dévoile un peu plus dans ce roman est toujours aussi passionnant. On se prend au jeu des esprits, de leur univers en parallèle de celui des humains, avec toujours cette nécessité de la précision propre à cette autrice. Elle nous dépeint son univers avec un talent assez rare qui laisse suffisamment de place pour l’imagination, tout en nous ancrant dans son réel. Et j’ai adoré cette vision d’un Japon médiéval fantasmé, empli de petits éléments de fantasy qui font au final son succès.

Les protagonistes sont eux aussi très intéressants. Le lecteur va tout d’abord s’arrêter sur Shinya et ses shikis, et il aura raison. La construction du héros est suffisamment complexe pour m’avoir impressionné. Au fil du roman il se révèle, couche après couche, prenant de plus en plus de substance alors que les pages défilent. Et finalement il va prendre énormément de place dans le roman, devenant le centre de l’attention. Les autres personnages deviennent presque anecdotiques, mis à part les deux shikis qui vont l’aider dans sa quête notamment Moryo. Claire Krust réussi un bel exploit ici en proposant un personnage puissant, intriguant et aux multiples couches sans tomber dans l’archétype.

Conclusion

Avec L’Héritage de l’esprit-roi Claire Krust revient sur le devant de la scène de l’imaginaire français, avec toute sa discrétion mais avec un talent plus que certain. L’histoire qui m’a été contée est tout à la fois poétique, mélancolique, puissante et émouvante. Je ne peux qu’espérer qu’elle revienne rapidement à nouveau dans cet univers que j’affectionne de plus en plus à chaque lecture !

Titre : L'Héritage de l'esprit-roi
Série :
N° du tome :
Auteur(s) : CLaire Krust
Illustrateur(s) : Zariel
Traducteur(s) :
Format : Semi-poche
Editeur : ActuSF
Collection : Bad Wolf
Année de parution : 2022
Nombre de pages : 450
Type d'ouvrage : Roman

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.