One Credit Left – Ianwill

Ianwill est un petit groupe français qui nous propose depuis 2010 son mélange de death mélo, de metalcore et de hardcore, tentant de se faire une place sur la scène de l’Hexagone. One Credit Left porte son nom comme s’il s’agissait de la dernière chance pour le groupe de réussir, laissant augurer qu’ils ont tout donné sur cette galette que je vais maintenant vous faire découvrir.

On attaque directement avec le puissant et rapide Blackout et on est directement dans l’ambiance avec la voix saturée d’Audrey qui vient s’ajouter à des instruments saccadés à souhaits. Le refrain en voix claire est suffisamment mélodique pour être lui aussi entraînant, offrant une alchimie vraiment intéressante, et ça dès la première piste. Elements Collide, qui a d’ailleurs été l’objet du clip ci-dessous, qui propose sensiblement la même recette très metalcore. Ça fonctionne et personnellement j’adore. Above Fears propose un son un peu plus hardcore et brutal mais cela n’est pas pour me déplaire. Surtout la mélodie de guitare sur le refrain qui passe merveilleusement. The Ultimate Paradox, dont le nom fait penser à une chanson d’Epica, arrive avec une intro assez immersive, avant que l’on ne se dirige vers un morceau plus death mélo. Seul bémol selon moi : les parties chant clair ont un accent un peu trop marqué à mon goût. Perspectives revient à du metalcore/hardcore classique à souhaits, et c’est toujours aussi bon. Fighting The Odds marque me milieu de l’album et son son de guitare est juste extra. Dès l’introduction on retrouve cet accord qui va nous suivre tout au long de la chanson, avec une puissance et une rage juste géniales.

 

 

The Shining propose une introduction avec une batterie martiale, puissante, et intense, avant que le mroceau ne s’emballe avec les guitares et leur mélodie lancinante. The Urge se fait très metalcore de nouveau avec un tempo rapide et prenant. Insidious Mind fait partie de mes pistes préférées de cet album : une bonne rythmique, un chant impressionnant, des guitares hyper propres. Black Roses et Endpoint Foreseen concluent l’album de belle manière avec du gros son.

Ce One Credit Left est pour moi l’un des meilleurs albums de metalcore français qui soient sortis et je vais clairement l’écouter encore de nombreuses fois tant j’ai été séduit de bout en bout par cette première production. Une belle découverte que je vous conseille d’écouter car vous pourriez bien être séduits !

One Credit Left
Ianwill
2019

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *