Accueil / Musique / Métal / Accross The Acheron – Rifftera
Bannière Institut de la Musique

Accross The Acheron – Rifftera

Quatre ans après leur premier album, Pitch Black, les finnois de Rifftera nous proposent leur nouvelle production, Accross The Acheron. Un death mélo de qualité mêlé de thrash comme on aime, le tout caché derrière une pochette franchement magnifique, que demander de mieux ? eh bien déjà de découvrir plus avant cet album, non ?

Burning Paradise ouvre la danse avec une longue intro assez immersive avant que le rythme ne s’accélère et que l’on soit embarqué dans le son du groupe, où le chanteur se voit renforcé par un chœur en voix claire qui passe vraiment très bien. La basse et la batterie sont lourdes comme on aime, le chant saturé est d’excellente qualité également, bref, l’alchimie fonctionne à merveille. Two Sides Of The Story propose quelque chose de plus classique dans la veine Death/Thrash : rythme enlevé, chant speed et rauque, envolées de guitares sur certaines phases. Pour le coup rien de bien innovant avec cette piste. Eye of The Storm propose une ambiance plus lourde renforcée par des guitares qui tournent en boucle avec une lourdeur pesante sur le son, le tout avant que le clavier vienne ajouter une pointe de mélodie fort agréable. La moitié de la galette est marquée par Cutthroat Game. Plus ancrée dans la veine mélo cette chanson repropose un chœur de chant clair en réponse au chant saturé qui crée un ensemble passionnant auquel l’ensemble des instruments vient ajouter une mélodie franchement immersive et planante.

Cry Wolf revient à la racine Death du groupe avec un scream d’ouverture de très bonne facture, auquel vienne s’ajouter la rythmique lourde des guitares. Un bon morceau pour la scène avec du headbang à foison ! Warmonger garde la massivité de l’orchestration et y ajoute le clavier et des orchestrations derrière qui passent extrêmement bien dans les oreilles. Deep Waters surprend en proposant d’entrée de jeu un son de clavier, vite renforcé par une mélodie de guitare juste sublime. Alors oui ce morceau ne renouvelle clairement pas le genre du death mélo mais ça passe tellement parfaitement que l’on s’en fiche ! Et pour finir ce menu déjà puissant le groupe vous propose Accross The Acheron, sorte de coup de grâce musical puisque le morceau fait tout de même onze minutes ! Une introduction à la guitare, puis la batterie vient mettre son grain de sel. Les arrangements sont juste tout bonnement sublimes sur cette chanson, j’ai été séduit en à peine quelques secondes, le groupe donnant tout la quintessence de son talent en à peine quelques minutes.

Ce Accross The Acheron est une sublime surprise de ce début d’année. Je suis fan de death mélo, ce n’est pas une nouveauté, mais Inverse Records me donne régulièrement à découvrir des groupes d’une qualité impressionnante tant musicalement que au niveau des univers qu’ils développent. A découvrir d’urgence !

Accross The Acheron
Rifftera
Inverse Records
2019

Eldricht Tales

A propos de Thomas Riquet

Passionné de littératures de l'imaginaire il cherche à faire partager sa passion au plus grand nombre à travers ses chroniques et le site. Depuis 2011 il est également anthologiste et directeur de la collection Reflets d'Ailleurs (Fantasy) des Editions Asgard, sous son vrai nom. Ce faisant il assure également la direction littéraire d'anthologie lorsque tous ses boulots lui en laissent le temps, ce qui arrive trop rarement à son goût..

Lisez aussi

Volker + Moonskin + Lynn – Le Klub – 09/02/2019

Le samedi 9 février au Klub se produisaient Lynn, Moonskin et Volker, trois groupes de …

Covered In Blood – Arch Enemy

La première réflexion qui me soit venue en tête en apprenant l’existence de cette compilation …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *