Camel Toe – The Sapphics

En voici un disque ma foi bien produit. THE SAPPHICS sous leurs airs d’ados terribles dopés au rock garage bien sale et débile débarque avec la ferme intention de faire le hold-up. Sur le papier qu’ont-ils pour séduire… ? Ils viennent de Limoges (joli port de pêche) et le revendiquent, s’habillent de vestes en jeans, ont une imagerie très « intelligente ». Un disque intitulé Camel Toe avec une pochette qui représente (je vous le donne en mille)  un camel toe ! Le ton est donné !

Ça fonctionne foutrement bien ! A l’instar de groupes tels que Johnny Mafia ils semblent puiser leurs influences dans le garage et tous ses dérivés rock n’rollesque, punk, surf et biens d’autres. Et ça ravi l’ado enfoui en moi qui a envie d’être irrespectueux, mais avec le sourire !

Onze titres de pur fun ! Des titres très rock n’roll comme Stay High, Get Loaded des chansons comme Stay Up All Night en mode balade très happy face ou de titres plus directs comme Little Blondie et Spit My Blood Cells, on sent tout au long de ce disque l’humour du groupe et un coté très second degré. Autant dans la musique que dans le chant. Ces ados attardés ont le sens du riff et de la chanson bien écrite, ou les guitares travaillent de concert (concert/guitares… ouhhh quel lyriciste!) pour proposer des mélodies qui rentrent dans la tête. Out of the Clock nous montre encore une autre facette du groupe avec un coté irlando texan surprenant, tout à fait un morceau qui me laisse encore perplexe. Je n’arrive pas à savoir si celui-ci me plait ou non. Il faudra surement plusieurs écoutes pour trancher. Un coté très pop musique se dégage de cette galette aussi par moments. Et bien que mon aversion pour la pop musique soit établie, ils arrivent à me tirer dans leur univers.

J’aime bien cet album, pas de chichis inutiles, une identité affirmée et revendiquée qui ne se perd pas, malgré la diversité de styles proposés. Une irrévérence latente qui fait plaisir, c’est moins convenu que ce que j’écoute habituellement. L’écoute du disque m’aura semblé un peu courte et quelques chansons supplémentaires auraient été les bienvenues. Mais quitte à être irrévérencieux, autant y aller jusqu’au bout et frustrer votre auditeur. N’est-ce pas, Messieurs les Sapphics ?!

Si vous ne l’avez pas encore écouté, je vous invite à sauter dessus à pieds joint (écoutez le avant quand même) puis faites le passer à votre voisine de gauche !

Camel Toe

The Sapphics

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *