lucys-libertyDernier né de la collection E-Courts chez Voy’el, ce texte de SF tout beau tout chaud nous invite à une ballade au cœur de problématiques graves, notamment liées à l’enfance et à l’obscurantisme religieux. Avant de découvrir cette nouvelle je ne connaissais pas non plus Célia Flaux, mais cela n’est pas une raison pour ne pas découvrir son univers…

Une fois de plus la couverture est standard. Plus le temps passe et moins je parviens à les trouver jolies, seules les couleurs évoluant. Pour celle-ci, même si je reconnais que les choix ont une cohérence, je n’en sui vraiment pas fan… Mais passons au texte lui-même avec la présentation de l’éditeur :

À bord du Liberty, la famille de Lucy émigre vers une planète lointaine pour rejoindre les croyants qui partagent leur foi. Lucy est orpheline, et elle éprouve une profonde reconnaissance envers son oncle et sa tante qui l’ont recueillie. Toutefois, le quotidien à bord d’un vaisseau spatial lui réserve bien des surprises et des rencontres, dont certaines capables de changer sa vie.

Cette nouvelle m’a laissé un sentiment mitigé donc commençons par les bons aspects : elle est bien écrite, l’auteure rythme bien son récit et l’ensemble est malgré tout bien conçu, rien à redire là-dessus. Les thématiques que Célia Flaux a voulu développer sont également bien présentes et suffisamment développées pour que la réflexion du lecteur se fasse. L’univers développé, et l’inspiration lointaine avec Titanic, est suffisamment bien posé pour que cela ne soit que plaisant.

Néanmoins j’ai eu beaucoup de mal avec toute une partie du texte qui tire un peu en longueur. L’histoire de Lucy est intéressante mais finalement cela m’a plus fait penser à du young-adult qu’à un texte pour adulte pur, et cela aurait pu être précisé et pour une fois cela a gêné ma lecture. Le final m’a également paru trop facile, trop évident, que j’en suis venu à me demander si prendre le contre-pied du lecteur n’aurait pas été mieux en définitive…

Lucy’s Liberty est donc un bon texte, il suffit de savoir où l’on met les pieds. Bien écrit, développé avec talent ce texte reste néanmoins à mon sens à conseiller plus à un public ado au vu des thématiques et du traitement. La collection E-Courts de Voy’el est en tout cas un vivier impressionnant de textes de qualité et qui démontrent que la nouvelle est vraiment un genre à part, qui mérite d’être réellement mis en avant.

Lucy’s Liberty
Célia Flaux
E-Courts
Voy’el
0,99 €