[ZONE FRANCHE 2013] Conférence vampirique

Le salon de l’imaginaire ZONE FRANCHE tous les ans sur Bagneux, se termine ce soir en fin d’après-midi.

A 14h a eu lieu une conférence sur le vampirisme intitulée « Dracula et ses copains ». Jean-Pierre Fontana spécialiste du cinéma fantastique, Fabien Clavel romancier, Sophie Jomain romancière, Barbara Sadoul metteur en scène de théâtre et auteure et Morgane Caussarieu romancière animaient la table ronde.

Jean Fontana nous a proposé une introduction sur l’origine de Dracula. D’abord animal avec le Nosferatu de Murnau, puis séducteur et beau avec l’arrivée des films de la Hammer entre 1958 et 59. Enfin, le vampire sexué et jeune de nos jours. La figure du vampire a pris également une autre tournure avec le film Dans les griffes du vampire western fantastique proposant de nouvelles caractéristiques pour cette célèbre créature.

Sophie Jomain et Fabien Clavel nous ont expliqué leur choix de laisser les vampires sortirent en plein jour afin de vivre d’autres aventures, comme dans la série Vampire DiariesSophie Jomain explique que les vampires doivent maintenant ressembler à leurs lecteurs ; avoir les mêmes aspirations, les mêmes envies. Ainsi, les adolescents n’ont pas le droit de sortir la nuit pour vivre leurs aventures, il faut donc replacer le vampire dans ce contexte moderne. Les faire sortir le jour permet aux ados de s’identifier plus facilement à leurs activités (le lycée, les copains, le sport, les fêtes…) d’où l’arrivée de la bit-litt.

Le débat s’est ensuite dirigé vers la sexualité du vampire. Fabien Clavel s’est lui basé sur le personnage de Lilith, première femme créée par Dieu avant Eve, délurée et débridée, vivant son désir sans tabou et refusant d’avoir des enfants. Elle serait à l’origine du mythe du vampire. De nos jours, le vampire est devenu un prétexte pour briser les tabous, notamment sexuels ; thématique au coeur de la bit-litt.

La question sur la relation entre vampires et religion s’est posée. Le vampire serait-il né du Christ ? Sang du Christ bu par ses adeptes, résurrection… Une question intéressante et intelligente que l’on peut se poser.

Morgane Caussarieu a fait remarquer à juste titre la régression du vampire qui, avec Twilight et autres, s’aseptise. S’il représentait avant une sorte d’anté-Christ, il est redevenu Christ à cause d’Anne Rice qui, dans le tome 5 de sa saga sur les Vampires, retrouve la foi et transforme son personnage Lestat en un adepte du Christ.

Les intervenants ont fait remarquer que le succès actuel des vampires vient sans doute du fait que nous aspirons tous à l’immortalité. Avec l’évolution de la médecine et des recherches, les hommes espèrent vivre de plus en plus longtemps, une caractéristique bien connue de notre créature.

Vers quoi le vampire va-t-il dorénavant se tourner ? Quelles seront ses prochaines aventures ? A discuter et à voir…

Merci aux intervenants pour cette table ronde passionnante bien qu’un peu courte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *