Resurrection – Spawn T1

Spawn 1Le lieutenant-colonel Al Simmons était un agent des forces Spéciales. Exécuté par ses supérieurs, et parvenu aux Enfers, il signe un pacte qui doit lui permettre de retrouver Wanda, son épouse. Victime d’un marché de dupes, il est ressuscité sous la forme d’un Hellspawn, une créature chargée de mener les hordes infernales contre les armées célestes…

Lecture un peu spécial que ce comics américain assez trash et surtout d’abord destiné à la gente masculine.

L’histoire est très simple à suivre et clair. Il est probable que la version anglaise soit plus intéressante notamment dans les dialogues qui sont parfois un peu justes. Spawn est un super-héros. Et oui! J’ai été étrangement surprise de l’apprendre, car dans mon imaginaire, il s’agissait plutôt d’un vilain de par sa part de ténèbres. Et cette homme, victime d’une trahison, se retrouve prisonnier dans un costume moulant. Son visage de spectre l’empêche de renouer avec son ex-femme maintenant mère d’une petite fille. Spawn est un héros très charismatique avec un costume superbe; mélange entre Spiderman et la cape de Batman.

L’ambiance générale est très dark et assez trash comme je le disais en intro. Les vilains sont affreusement désagréables et tous les pires thèmes sont traités: pédophilie, viol, mafia, SDF… Ce premier tome est loin d’être drôle. Dans l’ensemble cela passe très bien, mais parfois c’est un peu lourd et les dialogues crûs ne passent pas tout le temps. De plus, il manque des pauses dans l’intrigue pour souffler un peu. Le cliffhanger de fin est quasiment inexistant ce qui reste un peu dommage même si l’ensemble donne envie de connaître la suite.

L’édition augmentée par Delcourt propose les couvertures originales, une postface de Miller ainsi qu’une petite explication de l’origine du personnage.

SPAWN est un comics agréable à lire dans le sens où l’on est loin de la naïveté habituelle de certains super-héros de Marvel. Il est par contre fort peu probable que les filles s’intéressent à cet être du diable dont certains comportements ne sont pas toujours très catholiques. De plus, nous n’avons certainement plus l’habitude de regarder ce genre de dessins pouvant paraître kitch pour certains. Il faut cependant noter la qualité des détails et la mise en page intelligente; notamment une double-page en hauteur avec le Spawn dans toute sa splendeur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *