Accueil / Reports / Concerts / Van Canto + Evertale + MoonSun – Le Petit Bain, Paris – 19/10/2018

Van Canto + Evertale + MoonSun – Le Petit Bain, Paris – 19/10/2018

Assez amatrice du concept original du septuor allemand depuis quelques années, je n’ai pas résisté à la tentation d’aller les voir une nouvelle fois en live. La dernière fois, c’était il y a deux ans, au même endroit. Ce soir, ils sont accompagnés de MooSun, un duo Rock explosif et Evertale, un groupe de Power acidulé. Une nouvelle affiche de choix, griffée Access Live !

Il est assez rare de voir un show acoustique au Petit Bain, surtout en ouverture d’un groupe de Metal. L’ambiance est posée, le duo Susanne Scherer/Thomas Kolbin fonctionne plutôt bien et ils communiquent aussi bien entre eux, sur scène, qu’avec leur audience, qui semble dubitative au début. On comprend assez rapidement que nous avons là des artistes avec un talent caché. En effet, ils ne sont que deux mais ils envoient autant d’énergie qu’un groupe plus complet (basiquement chant/guitare(s)/basse/batterie). MoonSun me fait parfois penser à Rodrigo y Gabriela, duo Rock mexicain reconnu pour leurs nombreux talents musicaux et surtout celui de manier les riffs et le chant à la perfection. Si le duo allemand officie d’habitude dans un registre Symphonique (avec un batteur), nous les découvrons ce soir en acoustique ce qui reste relativement appréciable. Enfin voilà, disons qu’ils m’ont un peu tapé dans l’œil ces deux-là.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le milieu de soirée arrive et il est l’heure de découvrir Evertale, une formation de Power Metal que je ne connais pas. On me dit dans l’oreillette que ça pourrait me plaire. (Que vous me connaissez bien !^^). Si je n’ai ressenti aucun soucis technique majeur lors de la première prestation, c’est tout le contraire sur celle-ci. Je n’attends pas le troisième morceau avant de quitter la salle. Il est vrai que d’habitude je suis bien plus tolérante que ça mais je ne sais pas pourquoi aujourd’hui, je suis un peu fatiguée et peut-être même que je couve un petit truc mais je ne suis pas là pour raconter ma vie. Tout ça pour dire que je suis un peu surprise de la mauvaise qualité du son et tout en essayant de comprendre pourquoi le chant manque de puissance, tandis que les autres instruments semblent mal équilibrés ce qui provoquent un léger chaos de sonorités, je suis partie au bar pour rejoindre des amis. Du fait de ma déception, je ne profite pas tellement du show mais comme je suis curieuse comme un vieux hibou, j’ai surfé sur les internet et j’ai trouvé des petites vidéos assez chouettes (pour rester dans le thème…) comme celle-ci par exemple :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

J’espère pouvoir oublier cette prestation difficile avec l’arrivée imminente de Van Canto, dont j’attends le retour avec impatience depuis deux ans, du coup. Ce qui fait l’originalité de ce groupe est bien sûr de développer un mélange de Heavy et de Power, composé de deux « chanteurs », trois qui assurent les parties instrumentales guitares et basse et un dernier derrière les fûts pour accompagner cet ensemble de vocalistes. Autrement dit, c’est un groupe de Metal ‘a cappella’, qui puise son inspirations dans les groupes déjà existants en proposant la plupart du temps de reprises (bien fichues d’ailleurs !) ou des compos plus personnelles mais toujours avec cet instrument humainement impressionnant qu’est la voix. Le résultat en concert est à la hauteur de leur travail et l’ensemble du show est terriblement bien exécuté par ce combo énergique et dynamique. Les protagonistes semblent soudés depuis toutes ces années (2006) et savent tout à fait le faire ressentir à leur auditoire présent ce soir, qui semble très réceptif à l’offre.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

En trois mots, j’ai été clairement déçue par l’une des prestations, mais il y en a eu deux autres pour relever le niveau. Le plus important est que j’ai passé une bonne soirée même si il manquait Primo Victoria sur la setlist… * tristesse *.
Danke für dieses Konzert ! Bis bald in den dunklen Räumen !

 

Photographie : Deuskin Photography

Eldricht Tales

A propos de Izzy

C’est l’histoire d’une fille qui n’a pas toute sa tête… Passionnée d’arts graphiques et de littérature fantastique, issue de diverses formations artistiques et amoureuse de la musique depuis belle lurette, elle cherche à faire partager ses passions à travers des productions de concerts. C’est ainsi qu’en 2012 elle crée une association de production de concerts indépendante sur la capitale, Extrême Factory. En parallèle, elle est chroniqueuse pour différents webzines musicaux et commence ainsi une carrière de schizophrène mélomane.

Lisez aussi

Death Valley Knights+ Dreamcatcher + Jades + Needle Sharp – Le Klub, Paris – 30/09/2018

Coucou Le Klub ! Ça faisait longtemps que je ne t’avais pas vu ! Comment …

Sinsaeum + HateSphere + T.A.N.K – Le Flow, Paris – 29/09/2018

A l’heure où les agendas concerts commencent à se remplir sur la capitale, la météo …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *