Home / Sweeney Todd – James Malcolm Rymer

Sweeney Todd – James Malcolm Rymer

Vous allez vous demander ce que fait Sweeney Todd sur Mythologica ? Eh bien j’ai découvert récemment les Editions Callidor et je dois dire que j’ai été surpris. En effet j’ai eu affaire à une jeune maison d’édition prête à se lancer dans le pari de lancer des ouvrages traduits depuis l’anglais, mais avec une politique bien particulière : livrer des textes clés de l’imaginaire. Alors certains d’entre vous diront que Sweeney Todd n’est pas à proprement parler de l’imaginaire, mais je ne suis pas d’accord avec eux. Après lecture, j’ai trouvé un fantastique feutré, au charme désuet, mais fort appréciable. Entrez donc à ma suite dans l’échoppe du barbier de Fleet Street et sur le territoire de Calidor…

La couverture est à mon sens une réussite même si l’on discerne derrière les traits le personnage incarné par Johny Depp dans le film du même nom. Est-ce réellement gênant ? Pas à mon sens. L’effet rendu avec cette vision de Londres en crayonné est absolument magnifique et les taches rouges en vernis sont très réussies. Le rendu technique du livre ne fait absolument pas penser à un premier titre de maison d’édition, car la qualité est clairement au rendez-vous. La présentation de l’éditeur met bien le lecteur dans l’ambiance victorienne du roman :

« C’était un homme grand, au physique ingrat, comme un pantin dont les parties auraient été mal assemblées, doté d’une bouche, de mains et de pieds si immenses qu’il était lui-même, d’une certaine manière, une véritable curiosité de la nature. »
Lorsque l’on apprend la disparition d’un jeune marin dans la capitale anglaise, tous ses amis se mettent à sa recherche.
Les pistes semblent toutes mener près du salon d’un barbier, aux abords de Fleet Street.
Sweeney Todd a encore frappé…

Mais qu’en est-il de la qualité de l’intérieur ? Eh bien, j’ai été très agréablement surpris comme vous allez le voir… Premier point très important, la traduction est d’une qualité rare. Je ne m’attendais pas à trouver, sur le premier titre d’une nouvelle maison indépendante, à trouver de telles qualités littéraires à une traduction. Et pourtant cela n’a pas dû être évident, car l’anglais du XIXème siècle a ses codes, ses petites astuces qu’il est ardu de connaître de prime abord.

Autre point fort agréable : il n’y a que peu de coquilles. Qu’il s’agisse d’erreurs de mise en page, de fautes d’orthographe, de défauts textuels, tout a été vérifié et revérifié de nombreuses fois et cela se sent. D’un point de vue technique on se trouve très loin des habituels inconvénients des premiers titres de maisons d’édition et cela fait réellement plaisir à voir. S’ils commencent ainsi la vie littéraire de leur société, on ne peut qu’espérer que celle-ci prospère rapidement.

Mais revenons un peu sur le contenu en lui-même. Son seul défaut est d’être légèrement décousu par endroits du fait du feuilletonnage originel du récit. Il n’a jamais été prévu par l’auteur que toutes ces histoires soient un jour compilées dans un seul et même opus. Et pourtant, l‘ensemble possède une grande cohérence. En effet les aventures de Sweeney Todd, qui font frémir d’horreur le lecteur, sont extrêmement bien agencées, imbriquant chaque petit récit dans un plus grand scénario. Et c’est cela qui a finalement fait le succès de ce titre auprès du lecteur que je suis : une qualité de scénario digne des plus grands romans fantastiques et policiers d’aujourd’hui, mais dans une Angleterre victorienne des plus réussies. J’ai lu ce titre avant même d’avoir vu le film et je dois dire que je suis maintenant curieux de voir l’adaptation qui a pu être faite de ce personnage.

Ce premier titre des Editions Callidor est une franche réussite pour de nombreuses raisons. Tout d’abord, la qualité technique de l’ouvrage et son absence de réel défaut éditorial en fait un de ces rares titres dignes de figurer d’emblée dans les plus réussis des jeunes maisons d’édition qui se créent. Et les qualités littéraires de la traduction, un scénario policier haletant et tout un ensemble de facteurs font de ce titre une réussite impressionnante. Je ne peux que souhaiter un bel avenir aux Editions Callidor !

Sweeney Todd
James Malcolm Rymer
Editions Callidor

15 €

About Thomas Riquet

Passionné de littératures de l’imaginaire il cherche à faire partager sa passion au plus grand nombre à travers ses chroniques et le site. Depuis 2011 il est également anthologiste et directeur de la collection Reflets d’Ailleurs (Fantasy) des Editions Asgard, sous son vrai nom.

Ce faisant il assure également la direction littéraire d’anthologie lorsque tous ses boulots lui en laissent le temps, ce qui arrive trop rarement à son goût..

Check Also

Thor : Ragnarok – Taika Waititi – 2017

Thor revient dans un troisième opus. La fille cachée d’Odin, Hela, déesse de la Mort, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *