Home / Musique / Seal the Deal and let’s Boogie – Volbeat

Seal the Deal and let’s Boogie – Volbeat

Seal-The-Deal-volbeat

Le sixième album studio des rockeurs danois de Volbeat est sorti le 3 juin et ce petit bijou doit passer au moins une fois sur vos platines si vous aimez le rock classique mais efficace. Michael Poulsen parvient à nouveau à nous livrer un album complet, bien écrit et surtout bien joué. Seal the Deal and Let’s Boogie prend le contre-pied de l’album précédent en nous parlant cette fois de vaudou, de diable, tout en restant dans un esprit résolument rock n’ roll.

Je ne suis pas forcément fan de la cover pour le coup, le dessin n’étant pas forcément dans mes goûts même si il reste dans la thématique du groupe. L’album débute avec The Devil’s Bleeding Crown, morceau très métal où Michael Poulsen joue à la fois avec sa guitare et avec sa voix pour nous proposer quelque chose de vraiment fun à écouter mais également très bon. Une excellente entrée en matière pour cet album. L’un des meilleurs morceaux de l’ensemble à mon goût d’ailleurs. Marie Laveau vient ensuite et la guitare reste particulièrement efficace notamment grâce à la guitare de Rob Caggiano. The Bliss commence plus comme une ballade rock agréable que comme un morceau vraimett efficace mais très vite le rythme reprend de belle manière. L’album continue avec The Gates of Babylon, qui fait partie de mes pistes préférées notamment pour son refrain très aérien. Comme d’habitude le groupe nous raconte une histoire avec chacune de ses chansons et sur cet album l’ensemble prend une tournure vraiment passionnante.

Let It Burn débute avec des riffs de guitare légers et un côté rock américain classique qui est des plus agréables avant que l’ensemble ne s’envole notamment au niveau des refrains. S’ensuit Black Rose avec son rythme nettement plus saccadé qu’auparavant, notamment du fait de l’apparition vocale de Danko Jones. Le refrain très années 60 est néanmoins particulièrement intéressant et donne une saveur particulière à l’ensemble. Rebound, Mary Jane Kelly et Goodbye Forever sont totalement dans la veine des précédents morceaux et donc je ne m’arrêterais pas spécifiquement dessus, ils sont excellents en tout état de cause mais ont un peu tendance à se ressembler musicalement. Seal the Deal donne une partie de son titre à l’album, et le refrain achève de nous faire comprendre d’où il vient d’ailleurs. Son rythme de départ est beaucoup plus enlevé et l’on sent bien la composante hard rock du groupe même si le passage avant chaque refrain fait clairement boogie, ce qui est d’ailleurs pleinement assumé. Une des meilleures pistes de l’album. Battleship Chains, You Will Know et The Loa’s Crossroad concluent cette nouveauté de belle manière, toujours très rock.

Seal the Deal and Let’s Boogie est donc un excellent album, que les métalleux trouveront probablement trop sage même si certains morceaux ne le sont pas vraiment, mais l’ambiance dégagée, le talent musical et la qualité de la réalisation devraient achever de les convaincre. Pour les avoir vu deux fois sur scène, si ils passent par chez vous n’hésitez pas, c’est vraiment un chouette show où l’on ressent que les musiciens s’amusent…

Seal the Deal and Let’s Boogie
Volbeat
Vertigo
2016

Eldricht Tales

A propos de Thomas Riquet

Passionné de littératures de l'imaginaire il cherche à faire partager sa passion au plus grand nombre à travers ses chroniques et le site. Depuis 2011 il est également anthologiste et directeur de la collection Reflets d'Ailleurs (Fantasy) des Editions Asgard, sous son vrai nom. Ce faisant il assure également la direction littéraire d'anthologie lorsque tous ses boulots lui en laissent le temps, ce qui arrive trop rarement à son goût..

Lisez aussi

Entretien avec Oxy et Johann, d’Asylum Pyre

Quelques groupes français vont se produire au Metaldays 2018, et parmi eux nous retrouvons Asylum …

Crystal Lake + Oceans Ate Alaska + Kingdom of Giants + Shields – Petit Bain – 3/07/2018

On ne présente plus le Petit Bain, péniche de concert sur les bords de Seine …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *