Accueil / Reports / Salon Fantastique 2018 – Jour 3
Bannière Institut de la Musique

Salon Fantastique 2018 – Jour 3

Ce dimanche et troisième jour de Salon commence sur les chapeaux de roue avec, à 10h30, un tour par le stand de l’Escape Game Artimus, qui propose des séances d’une bonne vingtaine de minutes dans une petite salle reconstituée pour l’occasion. Codes, énigmes et chevaliers de la table ronde sont à l’honneur, et avec l’aide du Maître du Jeu, nous arrivons finalement à bout de notre mission. L’ensemble est très sympathique et donne envie de découvrir les quelques salles que propose Artimus.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

À 10h30 également se tient la conférence, « Du premier Jet de l’auteur au livre imprimé », ayant pour thème le chemin éditorial en partant du premier jet de l’auteur pour aboutir au livre publié, animée par Adrien Mangold, auteur de Seconde Humanité publié aux éditions HSN, et Clémentine Waldman, éditrice au éditions HSN. Durant cette conférence, le public qui a répondu présent a pu passer de l’autre côté du roman et découvrir les nombreuses étapes et petits détails qu’il faut régler avant la publication d’un livre. On peut noter par exemple la nécessité pour l’auteur d’écrire sa biographie qu’il verra apposée en bas de la quatrième de couverture. Il y a également l’étape clef du choix de l’illustrateur et de la scène à mettre en couverture (car même si l’adage dit le contraire, plus de la moitié des livres sont achetés pour leur couverture). Cette conférence a également permis de mettre en valeur le roman Seconde Humanité d’Adrien Mangold et sa maquette très particulière (un livre dans un livre, ou une mise en abime dans la mise en abîme comme le dirait un certain monsieur Pool). Cette conférence, malgré son horaire précoce, a su attirer un large public qui a pu finir de s’intéresser au monde de l’édition dans une intense séance de questions-réponses.

Le dimanche a été une journée particulièrement chargée en public et en animations. On notera la présence de nombreuses animations sportives sur l’arène. Ces animations se sont toujours faites en effectif complet, en témoigne la file d’attente qui n’a pas désenflé de toute la journée.

Des percussionnistes déguisés passent entre les allées en frappant sur des tambours.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

À 12h30 débute sur la grande scène un spectacle d’hypnose. Si je trouve que la manière de recruter des participants est plus que limite (après avoir suggéré à l’ensemble de l’auditoire que leurs deux index étaient collés, les hypnotiseurs proposent aux quelques cobayes les plus influençables de monter sur scène en échange d’un décollage de doigts), l’ensemble est plutôt amusant. Cette journée se plaçant sous le signe de Harry Potter, les présentateurs emmènent à Poudlard des hypnotisés convaincus de leur futur avenir de sorciers. Je quitte le spectacle au moment où, placée au premier rang, je rentre dans le champ de vision d’un cobaye auquel on a suggéré de lancer un sort permettant de voir les gens à poil.

L’ambiance de ce Salon me séduit totalement : il y en a pour tous les goûts.

Pour les amoureux des livres bien sûr, avec les nombreux éditeurs et auteurs présents, dont certains en auto-édition, mais pas uniquement. D’une manière générale, je suis impressionnée par la diversité des stands.

On y découvre de la nourriture en tout genre, avec une prédominance de produits médiévalisants du style pains, pâtisseries et bonbons d’époque, vins et sirupeux, des vêtements de cuir ou d’acier, des accessoires d’inspirations diverses (masques en poils ou pour lunettes, bijoux steampunk, pins…) et autres armes d’époque, épées, arcs, fusils ou encore bâtons.

Les arts visuels sont également bien représentés avec la présence de dessinateurs de différents types (plus classiques, gothique, pop culture, tatoueurs,…).

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Aux alentours de 15h, les visiteurs du salon ont eu l’occasion de rencontrer Stanislav Ianevski (Viktor Krum) et Tolga Safer (Assistant de Karkaroff), deux acteurs du film « Harry Potter et la Coupe de Feu », lors d’une séance questions-réponses. La grande scène était pleine à craquer de nombreux fans de la saga et de curieux qui ont pu poser toutes leurs questions aux acteurs. L’effet Harry Potter se retrouve d’ailleurs jusque dans les costumes des cosplayeurs qui nous entraînent tout au long de la journée dans l’univers du célèbre sorcier.

Ce dimanche clôt donc en beauté le Salon Fantastique 2018, qui s’est révélé riche en surprises et en diversité !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Photographie : Dopik Design, Mily Clic & Deuskin Photography

Eldricht Tales

A propos de NokomisM

Lisez aussi

Anaal Nathrakh + Point Mort – Backstage By The Mill – Paris – 6-11-2018

Point Mort nous explique qu’il y a une mince frontière entre la vie et la …

Funeralium + Moonskin + Ecclesia – Le Klub – 24/11/2018

MusikO Eye nous propose, sur ce dernier week-end de novembre, une date Doom assez alléchante : …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *