Home / Princess Lucia 1 – Kouji Seo

Princess Lucia 1 – Kouji Seo

Yuta est né à une date incroyable : le 6 juin de l’an 6 de l’ére Heisel (1995) à 6h06.06…
Selon la légende, avoir un enfant avec lui donnerait naissance à un être incroyablement puissant, une occasion unique pour Lucia, jeune démone de 100 013 ans de rebooster les enfers !
Malheureusement pour elle, les anges Rié et Ell veillent.
La race humaine survivra-t-elle à tout ce carnage !?
Retrouvez cette incroyable comédie amoureuse qui démarre sur les chapeaux de roue !!
Dès la quatrième de couverture, vous êtes dans l’ambiance. Princess Lucia est un shōnen manga de Kouji Seo (A town where you live, Suzuka) qui nous présente les déboires amoureux de la jolie démone Lucia qui doit avoir un enfant de Yuta, le jeune dessinateur. Ce dernier n’est pas en reste côté déboires. En effet, même si Lucia le tente, il l’apprécie et préfère la voir comme une amie, car son amour est la belle Kasukabe Senpai. Il aimerait bien la séduire, mais ne sait trop comment faire si ce n’est en dessinant une superbe représentation d’elle. Lorsqu’elle lui demande de ne plus voir Lucia, il se dit qu’elle s’intéresse à lui, mais il découvrira qu’elle et son acolyte Mikamoto sont en réalité les anges Rié et Ell qui le surveillent depuis sa naissance afin d’éviter que de belles démones aient l’idée d’enfanter l’antéchrist avec lui. Le pauvre Yuta se retrouve donc harcelé par une démone qu’il ne désire point et aime un ange qui est là pour le protéger. La situation est complexe et devrait donner lieu à nombre de mésaventures cocasses.

Qualifié de comédie amoureuse, ce manga est effectivement une comédie assez drôle, du moins dans le premier tiers de l’ouvrage, car cela se gâte par la suite. On s’interroge sur le personnage de Lucia qui est à la fois désireuse, par devoir, de faire un enfant avec Yuta, mais qui refuse que celui-ci la touche comme si les sentiments étaient quelque chose qui la répugnait. La mère de Yuta l’a trouvé dans les bras de Lucia et s’est mise en tête qu’il s’agissait de sa petite amie. De même, nous découvrirons dans cette histoire que les démons sont des êtres assez ordinaires – n’étaient leurs pouvoirs – qui doivent travailler pour vivre, car chassés de leurs territoires par les anges, etc… Autant de situations et de mises en perspective qui offrent une multitude de possibilités au mangaka pour faire évoluer Yuta avec cette fichue prophétie au-dessus de la tête et au centre d’un combat entre de jolies forces du mal et du bien.

La mise en page est classique. Les graphismes sont soignés et nous épargnent les private jokes et les alternances de dessins réalistes et simplistes propres à nombre de mangas. Bien sûr, comme dans tout shōnen, il y a de jolies filles en tenue légère, mais n’oublions pas que nous sommes dans la thématique de la tentation. A force d’user de ce gimmick de la tentation, cela en devient indigeste et les dialogues d’un infantilisme rare viennent définitivement compromettre tout le potentiel de cette histoire. Le bonus final nous présente les fiches personnage ainsi qu’une petite histoire autonome où l’auteur se met en scène. J’ai particulièrement apprécié l’humour initial de cette histoire et la complexité de la situation où se trouve le héros, mais ne peux que souhaiter que l’auteur se soit ressaisi pour le second tome, car il gâche, à mon sens, ce qui aurait dû être prometteur. Ce manga est paru le 8 février dernier aux éditions Soleil Productions dans leur collection Soleil Manga. Je ne sais pas quand sortira le tome 2, car il convient de vous prévenir qu’actuellement seuls deux volumes sont parus au Japon depuis… 2009 pour cette série en cours. Une découverte qui m’a laissé sur une faim, déjà pas bien grande…

Princess Lucia 1
Kouji Seo
Traduction par Julie Gerriet
Soleil Productions
Collection Soleil Manga
2012

6,99 €

About Chris

Chris a toujours apprécié les littératures de l’imaginaire, mais il lit également d’autres genres pour son plus grand plaisir. Il préfère le terme de critique à celui de chronique qui lui semble toujours trop consensuel. Non qu’il dise systématiquement du mal des auteurs, mais quand il tient une bonne daube ou une resucée maladroite alors il laisse la plume glisser dans de bien sombres humeurs. Comme tout lecteur passionné – ça lui arrive parfois – il n’aime rien tant que de devenir festivalier et d’aller à la rencontre des auteurs. Chris participe de temps à autre à des appels à texte et s’intéresse depuis peu à la photographie, histoire d’apprendre à cerner l’essentiel d’une situation comme d’un lieu. Enfin, il aime plus que tout le transgenre et espère avec une certaine impatience pouvoir être à l’origine de la découverte d’un auteur qui aurait l’audace d’écrire un roman policier avec des sorcières, des mutants et bien entendu quelques créatures extraterrestres aux mœurs exotiques, à défaut d’être douteuses.

Check Also

Angels Of Light – Vital Breath

Après Duality un premier album sorti en 2014, les Français de Vital Breath nous reviennent …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *