Home / Mysterium – Robert Charles Wilson

Mysterium – Robert Charles Wilson

Folio SF continue son travail de mise en avant de Robert Charles Wilson, l’un des auteurs phare de la science-fiction anglo-saxonne. Depuis Spin et Axis, titres qui ont fait réellement émerger cet auteur en terre française, Denoël et Folio le mettent régulièrement en avant, ce qui est une excellente chose au vu de ses capacités scénaristiques et stylistiques. Car Robert Charles Wilson est avant tout un raconteur d’histoire magnifique.

La couverture de Bruno Wagner et de Yayashin est absolument sublime. Ce personnage quasi divin dans les nuages crachant son nuage de flammes, purificatrices ou non, sur une station-service des années 50-60. J’ai passé de longues minutes à la regarder, ébloui par le niveau de détail, la symbolique et chacun des éléments mis en avant. La présentation de l’éditeur nous expose brièvement le scénario :

À Two Rivers, rien ne vient jamais troubler la petite vie paisible des habitants, jusqu’à ce qu’un laboratoire de recherches militaire s’installe sur les rives du lac Merced. Les spéculations les plus folles naissent alors, et la crainte d’un accident nucléaire hante tous les esprits. Aussi, lorsqu’un incendie se déclare sur le site, Dexter Graham envisage déjà le pire. Pourtant, son destin, ainsi que celui de Two Rivers dans sa totalité, vient de basculer d’une manière qui dépasse de très loin son imagination. En effet, la petite ville semble avoir été transportée… ailleurs.

Two Rivers est bien la petite ville tranquille que l’éditeur décrit : une petite vie simple, des habitants sympathique, bref, une ville comme on aimerait en voir plus souvent. Et pourtant l’installation d’un complexe scientifique va venir bouleverser la vie de la centaine d’habitants, car ceux-ci vont se trouver propulsés dans un autre monde. Par certaines analogies cela m’a fait penser à la série Le Régiment Perdu de William R. Fortschen, à ceci près que Mysterium est bien mieux écrit et traduit…

Le nouveau monde que nous décrit Robert Charles Wilson est proprement hallucinant : dirigeables, populations étranges… On est bien là dans de la science-fiction dans ce qu’elle a de plus pur. Et pourquoi la ville a-t-elle été transportée ? Là est la question qui va émailler le roman, ce mystérieux cristal vert étant au centre des préoccupations. Je vous laisse découvrir si finalement Two Rivers reviendra à sa place sur Terre ou non, quel est ce nouvel univers… car je ne veux pas vous gâcher le plaisir immense que vous prendrez à découvrir ce titre.

Publié initialement chez Denoël en 2008, Mysterium est l’un de ces romans de science-fiction que le lecteur a du mal à oublier. Il nous est dit qu’il s’agit du premier grand succès de l’auteur et j’en comprends parfaitement les raisons à la lecture de celui-ci. En effet le style très old-school de l’auteur saura ravir les vieux briscards de la SF, et les jeunes lecteurs férus de ce genre lui trouveront un charme désuet fort agréable (ce fut mon cas…). Et pourtant la version originale n’est que de 1994, c’est dire !

La traduction de Pierre-Paul Durastanti est d’excellente qualité, ce qui n’est pas forcément une évidence en matière de science-fiction puisque c’est un genre où il est difficile de rendre tous les aspects de la production d’un auteur. Ajoutons à cela le principe selon lequel une réédition est relue et rerelu, évitant ainsi des coquilles parfois gênantes à la lecture, et l’on obtient un livre quasi-parfait en terme qualitatif.

Le roman de Robert Charles Wilson est donc servi par une très belle édition de poche. Son scénario léché jusque dans les moindres détails, ses personnages simples et pourtant séduisants, ses lieux habituels et pourtant étranges… Bref, autant d’éléments qui font réellement de ce roman un pur et authentique succès de la SF comme on en voit peu malheureusement… Je ne suis pas un grand amateur de science-fiction, mais je sais reconnaître une perle quand j’en vois une. Celle-ci serait digne d’orner une énorme bague…

Mysterium
Robert Charles Wilson
Folio SF

7,30 €

About Thomas Riquet

Passionné de littératures de l’imaginaire il cherche à faire partager sa passion au plus grand nombre à travers ses chroniques et le site. Depuis 2011 il est également anthologiste et directeur de la collection Reflets d’Ailleurs (Fantasy) des Editions Asgard, sous son vrai nom.

Ce faisant il assure également la direction littéraire d’anthologie lorsque tous ses boulots lui en laissent le temps, ce qui arrive trop rarement à son goût..

Check Also

Colorado Kid – Stephen King

  L’un s’appelle Dave Bowie, l’autre Vince Teague. L’un est gros, l’autre est mince. L’un …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *