Accueil / Jeux / Les Outils du Meneur – Supplément à Within

Les Outils du Meneur – Supplément à Within

Ecran Within

Without

Sorti l’an dernier après une très longue attente (et un kit de découverte – le Diable du New Hampshire – ayant permis de patienter un peu), Within est un jeu de rôle d’horreur qui parvient à concilier une approche « boîte à outils » (de par la pluralité des thèmes abordés avec érudition par son auteur Benoît Attinost) avec un univers à l’identité forte. Le tout dans un fort bel écrin : un livre épais rempli de matériel et offrant un système de jeu sans dé parfaitement dans le ton du genre.

Il manquait pourtant au moins un élément pour que Within soit complet : les cartes des Sceaux de Carcerie, une donnée importante du background ayant une influence sur les règles, la création de personnage, la construction des scénarios… L’éditeur fournit enfin ces Sceaux sous la forme de douze cartes – accompagnées bien sûr de matériel additionnel pour composer les Outils du Meneur, le premier supplément du jeu.

La pression !

Les Outils du Meneur, c’est aussi le titre du premier livret fourni. Dans celui-ci, l’auteur (accompagné pour l’occasion d’un guest de choix : Jérôme Larré) explique diverses façons d’utiliser la règle de la pression sur les joueurs – selon la façon dont le meneur de jeu souhaite placer le curseur de l’horreur (psychologique, cinématographique, etc.). Tout cela est corrélé aux fameux Alphas des personnages afin de fournir un guide d’interprétation de ceux-ci en fonction de leur plongée progressive dans la folie… Des conseils forcément utiles car l’horreur reste un genre particulier, qui nécessite d’être réfléchi afin de donner sa pleine mesure.

Le livret se poursuit avec une méthode de création de scénarios basée sur le tirage des Sceaux (l’utilisation de cartes pour construire une aventure semble être à la mode actuellement !). Pour chaque étape, le Sceau tiré donne de nombreux mots-clés (classifiés en positif ou négatif) afin de bâtir pas à pas une intrigue, d’en poser l’ambiance, d’en sélectionner les antagonistes, etc. Un outil pratique (et illustré par deux exemples détaillés qui font quasi office de synopsis prêts-à-jouer) pour meneur en mal d’inspiration, et qui trouvera là de quoi improviser des idées à partir de cet élément central du jeu que sont les Sceaux (qui permettent même de donner un horoscope aux personnages !).

Pour finir, le livret reprend les tableaux de l’écran.

Vers l’horreur

Second livret, le Syndrome de Pinocchio est un scénario présentant un huis-clos angoissant dans un hôpital. Les personnages (prétirés fournis afin de se lancer rapidement ou de le jouer en convention) devront faire face à un nouveau type de « créature » (que les hommes en noir m’interdisent de spoiler…) au cours d’une intrigue tendue.

Le livret fournit le plan détaillé des lieux pour faciliter le travail du meneur, ainsi que des pions figurants les personnages et les PNJ.

Le talent de Benoît Attinost en matière d’écriture de scénario n’est plus à démontrer – aussi contentons-nous d’indiquer que cette aventure horrifique ne déroge pas à la règle et se montrera particulièrement jouissive à faire jouer…

Signalons que les souscripteurs de Within ont droit à un scénario exclusif nommé Bain de Sang (24 pages). Celui-ci se déroule dans une France sombrant peu à peu vers un fascisme larvé et porte plutôt bien son titre – lui aussi fournit des prétirés. Autre bonus, un second jeu de cartes figurant les Sceaux.

Horreur cosmique

L’écran du jeu est solide et offre sur son côté meneur tous les tableaux nécessaires pour maîtriser une partie de Within : utilisation des Sceaux, tirage des jetons, difficulté, interprétation des résultats, potentiels, Alphas et Omégas…

L’illustration fait le choix de mettre en scène la dimension « horreur cosmique » de Within. Une approche originale et apte à déconcerter les joueurs mais qui pose certaines questions – notamment celle de spoiler les secrets du jeu ou de ne pas offrir l’ambiance que l’on pouvait attendre… La qualité du dessin n’est pas en question, bien sûr, mais il ne manquera pas d’interloquer les fans du jeu – probablement en demande d’une fresque plus consensuelle, dans la veine de la couverture de Within.

Welcome in Hell

Les Outils du Meneur porte donc bien son titre : il fournit des conseils et des méthodes afin de créer ses propres scénarios et d’en gérer au mieux l’ambiance puis met tout cela en application au sein d’un scénario original et propice à exploiter les mécanismes du jeu de base. L’écran s’avère un accessoire très utile afin d’assister le meneur de jeu au mieux durant une partie et les cartes ajoutent une dimension physique indispensables au vu de l’importance des Sceaux dans l’univers.

Un achat fortement conseillé pour tout fan de Within – d’autant que les sorties pour ce jeu restent encore rares. Autant donc se faire plaisir avec du matériel de qualité – et jouable, qui plus est !

 

Les Outils du Meneur

Un supplément au jeu Within édité par les Écuries d’Augias

Un écran 4 volets rigides, un livret de 40 pages, un livret de 32 pages et un jeu de 12 cartes

34 € 95

À propos Romain D'Huissier

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

T.I.M.E. STORIES : Lumen Fidei

« T.I.M.E. STORIES : Lumen Fidei » N.T. 1419 : La Reconquista prend fin en ...

Watch Dragon ball super