Home / Le Dernier Vampire – Jeanne Faivre d’Arcier

Le Dernier Vampire – Jeanne Faivre d’Arcier

J’ai eu l’occasion d’interviewer Jeanne Faivre D’Arcier il y a quelques temps, à l’occasion de la sortie de son nouveau roman : Le Dernier Vampire. Habituellement, je ne suis pas une consommatrice du genre policier, mais discuter avec elle m’a convaincue. Il fallait que je lise ce roman, derrière lequel il y a eu des mois de recherches, un travail plus qu’abouti comme pour chacune de ses œuvres. Je vous conseille d’ailleurs d’aller lire cette interview très instructive. Me voici donc avec Le Dernier Vampire en main, prête à vous donner mon avis sur ce livre.

Avant tout, je vous laisse découvrir le résumé de Bragelonne :

Une série de meurtres étranges frappe les laboratoires de l’Inserm à Paris. Les victimes, de brillants hématologues et cancérologues, ont toutes été vidées de leur sang…

Le capitaine Christine Deroche est chargée de l’affaire et pense tout d’abord mener une enquête de routine, mais elle reçoit bientôt des bouquets de fleurs et des messages mystérieux qui font le lien entre son passé et celui de l’assassin. Puis ses proches disparaissent un à un et la mission tourne au cauchemar.
Commence alors, pour Christine et son équipe, un voyage dangereux et palpitant, à Paris, Bordeaux et le long de la Garonne, sur la piste d’un meurtrier à la fois victime et bourreau, inquiétant et flamboyant.

Une fois n’est pas coutume, je ne vous fournirai pas d’explications supplémentaires sur l’histoire, afin d’éviter toute révélation malheureuse qui gâcherait la lecture du roman policier. Mais attention, ce n’est pas seulement du policier, c’est aussi un roman historique discourant sur les détails macabres de la Révolution Française et les habitudes de vie de l’époque, habilement allié avec du roman noir et du fantastique. Les personnages sont tous très sombres, entre le commandant odieux que l’on déteste dès les premières pages, l’héroïne au passé trouble qui la ronge, des collègues tout aussi cassés par la vie, et une amie qui croque la sienne à pleine dent après avoir vécu l’enfer. Le Vampire n’est pas en reste puisqu’il navigue entre l’assassinat quotidien et la paranoïa pure.

Mais toute cette noirceur est oubliée grâce à la plume de l’auteure. Cela fait longtemps que je n’avais pas lu un livre aussi bien écrit. Une merveille. Chaque mot est choisi avec soin, l’écriture est à la fois fluide et incisive. On sent tout le travail qu’il y a eu derrière ce roman, toutes les recherches historiques, l’aboutissement des personnages, la façon de jouer avec les mots. Jeanne Faivre d’Arcier écrit depuis maintenant plus de vingt ans et on le voit, ce roman n’est pas là par hasard. Moi qui n’accroche que rarement avec les romans policiers, je suis conquise par celui-ci.

La couverture du roman est elle aussi bien faite, avec la mise en scène du Vampire et la colonne des Girondins célébrant la République. Nous sommes dans des tons ocre et noir, tout à fait en harmonie avec le roman.

Je vous recommande donc vivement Le Dernier Vampire, que vous soyez férus ou non du genre policier et historique, ne serait-ce que pour découvrir la plume superbe de Jeanne Faivre d’Arcier.

Le Dernier Vampire

Jeanne Faivre d’Arcier

Illustration d’Anne Claire Payet

Bragelonne

20€

About Fanny

Fanny est étudiante en finance à l’université. Elle a toujours aimé lire depuis sa plus tendre enfance. Même si elle n’a découvert le style fantastique que depuis quelques mois, elle s’y est plongé depuis sans modération. Certains diront qu’elle a une façon peu orthodoxe de lire, puisqu’elle commence toujours par le dernier chapitre – et ils auront raison – mais elle continue bravement à le faire à chaque fois (y compris les policiers !).

Check Also

Vista – Hell Or Highwater

Avec ce disque, les choses avaient vraiment mal démarré, il faut se l’avouer. Une pochette …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *