Home / Livres / Fantasy / La Porte des neuf mondes – La Prophétie du Ragnarok T1 – Philippe Ossena

La Porte des neuf mondes – La Prophétie du Ragnarok T1 – Philippe Ossena

Je vois un long et effroyable hiver,
Dont la morsure du froid rongera les chairs.
S’élèveront ensuite des torrents de feu,
Aux flammes furieuses déchirant les cieux.
De ce déclin, Ragnarok sera le nom,
Quand les affreux Monstres s’éveilleront.
Le serpent des mers étranglera la terre,
Au son du galop des loups qui s’accélère.
Leur course céleste s’achevant enfin.
Dans la gueule de Skoll, le soleil s’éteint.
Sous les crocs de Hati, la lune périt.
Dans la mer s’effondrent les astres de nuit…

        Eric Warmer est un adolescent aux origines tragiques ; celles-ci lui valent des nuits cauchemardesques et une profonde solitude.
Lorsque son père adoptif s’est lancé dans la politique, le passé de notre héros est revenu sur toutes les bouches, et de nouvelles hypothèse ne cessent d’être émises quant aux raisons de son abandon, alors qu’il n’était que nourrisson, en pleine forêt.
Petit à petit, les rares amis qu’Eric avait réussi à se faire se sont éloignés, pour le laisser seul face à lui-même et à son sommeil torturé.
Une nuit, une femme au teint de lune lui apparaît en rêve, elle semble souffrir le martyr pour réussir à garder un contact psychique ; dans un souffle d’agonie, elle lui ordonne d’aller prévenir Odin que le Ragnarok arrive.
L’adolescent émerge de ce rêve très perturbé, tout semblait si réel. Il googlise cet étrange mot, « Ragnarok », et découvre qu’il s’agit d’un « terme utilisé pour désigné la fin du monde au temps des Vikings »…
Fuyant ces  rêves effrayants et toutes ces  sensations étranges, Eric sort de chez lui et prend le premier bus. Mais un instinct va le guider dans les bois… L’adolescent s’égare et il se retrouve à Mannaheim… Un monde de magie où cohabitent des créatures féeriques. L’instinct l’a guidé vers son destin, Eric doit maintenant empêcher la fin de ce monde fantastique.
Voilà comment commence notre histoire. Les première pages sont très sombres, l’atmosphère est lourde, glauque et l’on se demande dans quoi l’on s’embarque jusqu’au moment où Eric atterrit dans Hod, la forêt de Mannaheim. A ce moment-là, la découverte de ce nouveau monde nous séduit totalement et l’aventure commence!
L’adolescent devra trouver Yggdrasil, la légendaire porte des neuf mondes, afin d’atteindre le dieu des dieux et le prévenir du danger imminent.
Les événements vont voir se constituer, au fil des pages, un petit groupe de protagonistes très hétéroclite, aux identités toutes touchantes et dotées d’un passé propre, parfois difficile. Certains sont tragiques, comme celui d’Havalfa, bâtard d’une femme et d’un elfe, rejeté des uns et des autres avec violence, d’autres sont mystérieux comme celui de Grimnir.
Il y a des personnages cousus de fil blanc, comme la belle Lif, et d’autres, très intrigants, comme celui de Grimnir qui jusqu’à la fin nous fera douter.
L’absence d’un personnage sage qui fait office de guide engendre un certain mystère ou une indécision car il a pour conséquence de livrer les personnages à eux-mêmes. Les héros font donc des suppositions et suivent un chemin dont même nous, lecteurs, doutons. On ne sait pas s’ils vont dans la bonne direction, on se trouve aussi démunis et perdus qu’eux, et donc d’autant plus impliqués dans le récit.

      La couverture reflète parfaitement les visions du héros. Le bleu symbolise la nuit étoilée de ses visions, l’arbre représente Yggradsil (le lien entre les neufs mondes existants dans cet univers), le visage de ses rêves est présent ainsi que les étoiles et le fameux médaillon. L’image constitue un résumé à elle seule car tous les éléments importants de l’histoire sont présents.
Le style de l’auteur est complet, agréable, fluide. Les mots sont tellement bien choisis que l’on est irrémédiablement emportés par l’histoire.
Le roman est très fourni en références mythologiques nordiques, toutes les bases des croyances sont expliquées. Malgré la complexité de l’histoire, l’auteur réussit à simplifier les choses pour qu’elles soient assimilées rapidement, on comprend qu’il a dû faire un gros travail sur cela car on se doute que l’on pourrait passer des heures à raconter l’histoire de la mythologique scandinave.
Ce qui est également très agréable est de se trouver face à des créatures dont on n’a pas l’habitude, comme les Valkyries, les Sylphides, les Nixes, les Grims, les Nornes etc. C’est un véritable plaisir de redécouvrir ces créatures mythologiques aujourd’hui oubliées dans les romans fantastiques.
A la fin, on se rend compte que le livre est tellement riche en informations (que ce soit sur les personnages, les coutumes des hommes de Mannaheim ou les légendes nordiques) que les plus importantes, c’est à dire celles qui constituent des indices, nous ont échappé. Nous sommes noyés d’informations toutes plus intéressantes et plus émouvantes les unes que les autres, et on en n’aperçoit pas les plus révélatrices. On découvre donc en même temps qu’Eric ce que ce dernier soupçonnait et tentait de nier en son for intérieur, s’apercevant nous aussi que nous avions tous les éléments sous nos yeux.

      En résumé c’est un bon petit roman fantastique, destiné essentiellement aux adolescents, mais qui m’a quand même fait passer un agréable moment.

La Prophétie du Ragnarok T1 
La Porte des neuf mondes 
Philippe Ossena
Sortilèges Editions
Collection Rêve de Dragon
16€50

About InfoComete

Baignée depuis toute petite dans l’univers fantastique grâce à L’Histoire sans fin, j’ai plongé tête la première dans la lecture lorsqu’un jour, à Noël, on m’a offert La Quête d’Ewilan de Pierre Bottero.
Depuis, je ne cesse de parcourir les méandres de l’imaginaire à la recherches de folles aventures. Grâce à Emagimarock j’en ai découvert une foultitude : Codex Aléra, La Légende de la Femme-Louve, Red Queen etc.

Check Also

Un Millier de Fils – Graham McNeill

La saga L’Hérésie d’Horus (déjà 39 tomes !) possède quelques petits opus qui sont de pures …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *