Accueil / Livres / Fantasy / La Guilde des magiciens – La Trilogie du magicien noir T1 – Trudi Canavan
Bannière Institut de la Musique

La Guilde des magiciens – La Trilogie du magicien noir T1 – Trudi Canavan

Sonea est une jeune traîne-ruisseau, c’est-à-dire qu’elle a grandi dans le Taudis, le quartier pauvre de la ville. Alors qu’elle se retrouve confrontée aux magiciens, elle réussit à en blesser un grâce à une pierre, ce qui aurait dû être impossible, car les mages se protégeaient derrière un bouclier. Elle comprend alors qu’elle détient sûrement des pouvoirs. Persuadée que la Guilde des Magiciens est déterminée à la tuer, c’est une partie de cache-cache qui commence…

J’aime la fantasy. Et si j’aime parfois quand elle est un peu complexe, j’aime aussi quand c’est tout simple, donc quand j’ai vu que ça parlait de magiciens dans un monde médiéval, j’ai sauté dessus. De plus, cela faisait un moment dont j’avais entendu parler de cette trilogie et encore plus de son auteure, Trudi Canavan. Que de raisons de s’y mettre.

Au final, je n’ai pas été déçue, bien au contraire. J’attendais une lecture divertissante, intéressante, mais non compliquée, et c’est bien ce que j’ai. Tout d’abord, les personnages sont assez simples à cerner, sans pour autant tomber dans les clichés. J’ai toujours une certaine appréhension quand je vois que l’héroïne est une jeune fille, car on tombe souvent dans le cliché de la jeune demoiselle en détresse qui doit être sauvée et qui est soit complètement rebelle, soit complètement prude. Et ici, non. Au final, son manque d’assurance et son caractère viennent en grande partie de sa condition sociale et non pas de son genre. J’ai trouvé cela fortement agréable. De plus, il est bien montré qu’elle est plus mature et plus réfléchie que, par exemple, les jeunes venant des familles riches de la cité. Les autres personnages, notamment les magiciens, sont également plutôt bien développés, bien qu’un peu caricaturaux pour certains (notamment le méchant, forcément). Néanmoins, je me suis assez facilement attachée à certains d’entre eux.

L’histoire en elle-même est plutôt lente, peut-être même un petit trop. Je sais, c’est en total contradiction avec ce que j’ai dit plus haut. Mais finalement, on se laisse quand même prendre dans le récit, car on sent que l’univers se met en place et qu’on nous présente les personnages. Au final, ce n’était pas désagréable que l’auteure prenne le temps de poser son histoire, même si cela prend presque les trois quarts du livre. Je pense que ça pourrait en gêner certains, mais pour moi, qui aime beaucoup découvrir les univers créés par les écrivains. J’ai fortement apprécié.

C’est un livre qui se lit vite, qui est fluide et on ne voit pas la fin arriver. Une fois qu’on l’a refermé, on a envie que d’une chose : lire la suite.

La Guilde des magiciens
La Trilogie du magicien noir T1
Trudi Canavan
Bragelonne

Eldricht Tales

A propos de Chloé Cloison

Tombée dans la lecture depuis toute petite, j’ai grandi au milieu de ces multiples univers. J’ai toujours eu un goût prononcé pour le fantastique et la fantasy, qui s’est développé au fil des années. Je me suis cependant ouverte sur d’autres styles, tels que la science-fiction et l’horreur. J’ai finalement fait de cet amour pour la langue mon métier en devenant traductrice. Et ça donne une bonne excuse pour rester vautrée pendant des heures sur un canapé/lit/fauteuil à dévorer un livre (et des cookies faits maison).

Lisez aussi

Name This Fucking Second Record Yourself – Dirty Rodeo

Le duo de rockeurs déjantés de Dirty Rodeo est de retour sur le devant de …

Guerre et Peste – Sombre Imperium – Guy Haley

Dark Imperium, renouveau scénaristique de la licence de jeux et de roman Warhammer 40.000 continue …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *