Home / Livres / Fantastique / Geister Ritter – Cornelia Funke

Geister Ritter – Cornelia Funke

„Bitte!“, hörte ich mich flüstern. Die Worte kamen wie von selbst. „Bitte, William Longspee. Hilf mir“ Und plötzlich hörte ich Schritte. Klirrende Schritte, wie von Eisenschuhen. Ich drehte mich um. Und da stand er.

Le dernier roman jeunesse de Cornelia Funke, auteure allemande internationalement reconnue, particulièrement pour la trilogie Cœur d’encre et le premier tome de Reckless, est paru en août 2011 en Allemagne. Alors, pour ceux parmi nous qui lisent cette langue en VO, voilà mon avis.

Traduction (libre) de la 4ème de couverture (Dressler éditeur) :

Le jeune Jon Whitcroft est déprimé. Sa mère et son nouvel ami l’envoient dans un internat à Salisbury. Pluie battante, vieux bâtiments, nouveaux visages et une chambre qu’il doit partager avec deux autres collégiens. Jon ne sait pas encore que ces ennuis lui paraitront bientôt insignifiants face à de nouveaux problèmes d’une toute autre envergure. En effet, lors de sa sixième nuit à l’internat il est confronté à trois fantômes qui  semblent en vouloir à sa vie. Heureusement, il y à Salisbury quelqu’un qui s’y connaît plutôt bien en matière de fantômes…

Il s’agit d’une histoire en un volume, pas de suite donc à attendre. L’auteure se consacre actuellement à la suite de Reckless. L’histoire se déroule en Angleterre, de nos jours. On sent tout de suite que Cornelia Funke porte cette histoire depuis longtemps et qu’elle a une affection particulière et une très bonne connaissance des lieux et des personnages historiques qu’elle utilise dans l’histoire. Le style est simple et plaisant, à la portée d’adolescents allemands à partir de 12 ans et d’adultes français qui lisent en VO. Les personnages sont attachants, notamment et naturellement Jon qui est à la fois le héros et le narrateur de cette histoire. Adolescent jaloux de l’affection que sa mère porte à son futur beau-père et qu’il nomme Vollbart (le barbu), vexé d’être envoyé dans un internat loin de ses sœurs, son chien et SA chambre mais en même temps un peu perdu et très vite pris dans une histoire où sa vie est en jeu et plus encore … le personnage est criant de vérité et chacun peut sans problème s’identifier à Jon. Agréable aussi le personnage un peu loufoque de la grand-mère d’Ella, l’amie de Jon, spécialiste des fantômes et dont la maison est envahie par des grenouilles domestiques. Et puis bien sûr, les fantômes, méchants ou gentils, avec en tête de liste Longspee et son malheureux destin.

Avant de conclure, un mot sur la très belle couverture de Friedrich Hechelmann, qui signe également les illustrations à l’intérieur de l’ouvrage. Le style s’adapte parfaitement au récit.

En résumé, c’est une histoire simple mais attachante. Pour les fans de Cornelia Funke, à lire pour perfectionner son allemand en attendant la sortie du tome 2 de Reckless. Pour ceux qui ne la connaissent pas encore, une facon agréable de découvrir l’auteure allemande la plus importante de sa génération en littérature jeunesse.

Geister Ritter

Cornelia Funke

Dressler 2011

16,95€

About SK

SK, alias Sylvie Kaufhold, est prof de FLE en Allemagne.
Lectrice boulimique de toutes les littératures de l’imaginaire et fan de Robin Hobb
Auteur jeunesse avec un premier roman publié en 2011 et enfin chroniqueuse, surtout en fantasy jeunesse.

Check Also

Colorado Kid – Stephen King

  L’un s’appelle Dave Bowie, l’autre Vince Teague. L’un est gros, l’autre est mince. L’un …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *