Accueil / Interviews / Entretien avec Oren Miller – Livre Paris 2018

Entretien avec Oren Miller – Livre Paris 2018

Interview réalisée durant le salon Livre Paris 2018

 

Pouvez-vous vous présenter ainsi que votre parcours d’écrivain ?

Bonjour les lecteurs d’eMaginarock, je suis Oren Miller / Lucie Castel, j’ai deux pseudonymes car j’écris dans deux genres différents, le genre du polar thriller et le genre de la comédie romantique à l’anglaise. Je publie chez l’Homme Sans Nom depuis maintenant 3 ans et j’en suis à mon huitième roman publié.

Emaginarock: Parlez-nous d’un de vos romans

Oren Miller: Le dernier polar qui vient de sortir s’appelle Et dieux se leva du bien gauche, c’est une avant-première pour Livre Paris. C’est le dernier opus des enquêtes d’Evariste Fauconnier et Isabeau Le Du qui est mon duo d’enquêteurs récurent dans ma série de polar. Et cette fois ci le roman démarre à Venise avec sept morts suspectes et surtout incompréhensibles, et va se dérouler ensuite dans la forêt de Peseux qui se trouve dans la belle ville de Neuchatel en Suisse et où l’on va découvrir une clinique spécialisée dans le soin de certaines pathologies psychologiques très étranges que personne n’arrive à soigner. Et on va se rendre compte qu’il se passe plein de choses dans cette forêt, dans cette clinique et dans cette ville.

Quelles ont étaient les sources d’inspirations pour ce roman. Vos sources d’inspirations en générale ?

Je n’ai pas particulièrement de sources d’inspiration pour cette histoire-là, maintenant très clairement sur toute ma série de polar je reste très très Fan d’Agatha Christie et d’Arthur Conan Doyle et pour ceux qui ont l’habitude de me lire je fais constamment des petits clins d’œil pour les fans d’Agatha Christie notamment, voilà c’est un hymne à l’amour que je fais pour ce type de polar et d’énigmes.

Quel livre aurait tu aimer écrire ?

Le Comte de Monte Cristo.

Que tu as par ailleurs magnifiquement récrit avec le roi sombre aux Edition de l’homme sans nom.

Un coup de gueule, un coup de cœur à nous partager ?

Un coup de cœur par rapport à un livre, c’est Station Eleven que j’ai découvert y pas très longtemps, complétement par hasard sur les conseils d’une amie, donc de Emily St. John Mandel qui est un post apocalypse. Ce n’est pas trop mon genre de prédilection d’habitude et là c’est absolument divinement mené, très intelligent, c’est magnifique donc vraiment un vrai coup de cœur ça faisait longtemps que ça ne m’était pas arrivé ce type de coup de cœur sur un auteur que je ne connaissais pas du tout.

Et en coup de gueule c’est un peu convenu mais on a tous en tête ce qui s’est passé avec livre Paris un petit peu avant l’ouverture, sur la remise en cause de certains salaires d’auteurs pour des conférences animées et donc le tollé que ça a provoqué, moi en premier j’ai fait un article dessus et qui a fait finalement plié livre Paris. Donc voilà le coup de gueule sera là, n’oublions pas qu’artiste c’est aussi un métier et si on veut qu’il continue d’y avoir des artistes il faut qu’ils puissent manger de leur Art et donc il faut les rémunérer comme n’importe quel autre métier.

Question bonus : Bière ou vins ?

Oh, VINS !!!

Retrouvez Oren Miller sur Emaginarock

http://www.emaginarock.fr/le-roi-sombre-oren-miller/

 

Eldricht Tales

A propos de Florent

Fan des cultures de l'imaginaire en tout genre. Je me passionne pour la fantasy épique et la science fiction, avec une forte préférence pour les auteurs francophone.

Lisez aussi

Arcadia -Intégrale – Fabrice Colin

Londres, 1872. Dans le monde d’Arcadia, la réalité a les couleurs du rêve : un …

Entretien avec Pierre-Yves Bonnet créateur de Zombie A Social Club au Salon Fantastique

Pierre-Yves Bonnet de la société The Freaky 42 à bien voulu répondre à nos questions …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *