Home / Livres / A voté – Isaac Asimov

A voté – Isaac Asimov

 

Résumé de l’éditeur :

En 1955, Isaac Asimov imagine le nec plus ultra de la démocratie sondagière.

En 2008, les États-Unis s’apprêtent à voter pour leur prochain président. Dans l’État de l’Indiana, dans le comté de Monroe, dans la petite ville de Bloomington, la rumeur enfle et semble se confirmer peu à peu… Et si c’était ici qu’allait se décider le résultat du scrutin ? Depuis que le pays s’est converti à la « démocratie électronique », le puissant ordinateur Multivac sélectionne LE citoyen qui décidera du nom du prochain leader du monde libre. L’omnisciente machine est en effet capable d’analyser ses réponses à un questionnaire qu’elle a elle-même savamment établi, les recoupant avec les tendances observées dans le reste de la société, pour déterminer le résultat de l’élection… qui, désormais, n’a plus de raison d’être.

Chez les Muller de Bloomington, l’effervescence est à son comble. La petite Linda, dix ans, dont la conscience politique est maintenue en alerte par les précieux conseils de son grand-père en est persuadée, c’est papa qui sera L’électeur de l’année. Mais lorsque les agents du gouvernement envahissent la maison pour assurer le plus grand secret au déroulement du processus, Norman Muller se montre plus que récalcitrant…

À l’heure où les systèmes démocratiques de la planète vacillent sur leur base, et à la veille de scrutins étatsuniens et français que leur contexte social et international plus que leurs résultats probables annonce déjà comme historiques, il peut être intéressant de se rappeler le point de vue d’Isaac Asimov sur les dérives d’une société politique ivre de technologie, d’efficacité et de rendement.

Pourquoi ai-je lu ce livre ?

En vadrouille pour dédicacer mon propre roman fin 2016, j’avais envie (besoin ?) de trouver des livres pouvant être lus rapidement, ou en pointillés. Voilà comment a commencé ma collection de romans courts et de nouvelles, illustrés ou non. J’ai donc été très heureuse de tomber sur cette réédition par Le Passager Clandestin d’A voté d’Asimov. J’ai lu ce livre juste après l’élection présidentielle américaine et à la veille de l’élection française. Le sujet ne pouvait que m’interpeller…

Mon avis :

Je commencerai par parler de l’appareil critique de la nouvelle (cinq pages), lequel permet de mettre le texte en perspective. En 1920 aux États-Unis, le droit de vote a été accordé aux femmes, ce qui a entraîné des modifications du système électoral et démocratique. Dans les années 1950, avec la montée en puissance de l’informatique appliquée aux sondages, des outils par quotas, puis des statistiques aléatoires ont été développés pour pronostiquer les résultats des élections, avec plus ou moins de succès.

Dans cette nouvelle, Asimov va plus loin en inventant Multivac, un ordinateur permettant de déterminer qui sera le nouveau président à partir d’un seul vote. Multivac choisit d’abord un état, puis une ville, et au sein de cette ville, un homme entre vingt et soixante-dix ans comme unique votant. Nous sommes en 2008. L’histoire est centrée sur le personnage de Norman Muller, appartenant à une famille juive américaine moyenne, mais dont la vie tranquille va basculer lorsqu’il est sélectionné par Multivac. Un homme imparfait fait désormais face à une machine imparfaite, parce que créée par l’Homme. Les questions posées à Norman déterminent la personnalité à élire, et ainsi, le destin de l’ensemble du pays. Norman bénéficiera alors de ses quinze minutes de célébrité.

Le récit décrit trois cercles : le cercle intime, représenté par Norman et ses tergiversations (va-t-il vraiment voter ? comment va se dérouler le vote ? quel va être son choix ?), le cercle familial, représenté par ses proches (quel regard portent-ils sur Norman ? va-t-il être à la hauteur de leurs attentes ?), et le cercle social, représenté par l’espace public situé à l’extérieur de la maison (subira-t-il des pressions ? des représailles ?)

Le texte questionne de manière efficace le système électoral aux États-Unis, et interroge le choix personnel, la responsabilité individuelle, le devoir citoyen, le patriotisme, la représentativité du vote, les inégalités hommes/femmes, la confiance aveugle dans la technologie, la fiabilité des sondages, l’influence des médias sur le vote final, leur détournement par les candidats à l’élection à leur profit.

En conclusion…

Un grand mérite au Passager Clandestin d’avoir su proposer un livre élégant à prix modique (4 €), réactivant un texte percutant et qui n’a jamais paru aussi actuel. Cela donne d’autant plus envie de collectionner leurs publications Dyschroniques (vingt-deux titres), mettant à l’honneur des textes courts, anciens le plus souvent, mais qui traitent de sujets très proches de notre actualité.

Plus d’infos sur leur site : http://lepassagerclandestin.fr/catalogue/dyschroniques.html

Pour qui ?

Pour les fans d’Asimov qui n’auraient pas eu l’occasion de lire cette nouvelle, pour ceux qui veulent pimenter leurs réflexions pré-électorales avec une histoire à propos…

À déconseiller à qui ?

À ceux qui s’attendent à quelque chose de plus hard-SF de la part d’Asimov, à ceux qui préfèrent les formes d’écriture plus longues (romans, novellas), ou les histoires univers-centrées.

A voté
Isaac Asimov
Le Passager Clandestin
Nouvelle de 1955, republiée fin 2016, 50 pages

About Roz

Ma (presque vraie) bio : About Roz Trop curieuse de nature, Roz a essayé tout un tas de trucs dans sa vie avec plus ou moins de bonheur : études et boulots, langues étrangères, bouffe et boissons, coupes de cheveux et styles vestimentaires. Il juste penser à l’arrêter à temps, sinon elle peut déraper. En raison de son solide appétit, évitez de l’inviter à manger, c’est mieux pour votre porte-monnaie. Le kitsch et l’humour allemand ne lui font pas peur, car elle peut aussi avoir aussi très mauvais goût. Elle aime les vieilleries, le vintage, la récup’, bref tout ce qui est poussiéreux et qui n’intéresse personne. C’est pour cela qu’elle est devenue archéologue. Paradoxalement, c’est aussi une grosse geek, passionnée de sciences en tout genre, et qui peut tomber en pamoison devant une nouvelle prothèse de jambe. Évidemment, elle dévore livres et films, récents comme anciens, et va désormais tenter d’en parler. Depuis peu, elle s’essaye à l’écriture. On verra bien ce que cela donnera.

Check Also

Silo – Hugh Howey

L’édition dont je vais vous entretenir est parue au Livre de Poche, mais une fois …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *